lundi 26 septembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Selon les américains, la grippe H1N1 aurait tué la “bise” à la française…

Selon les américains, la grippe H1N1 aurait tué la "bise" à la française...Je viens de tomber sur un communiqué de presse émis par l’agence Associated Press pour le moins surprenant !

Nous avons tous eu l’occasion d’entendre sur les ondes nos experts nationaux nous enseigner les nouvelles manières de se comporter en société pour éviter d’attraper la maladie. Mouchez-vous dans le coude de vos costumes (la classe !), ou encore lavez-vous les mains après avoir touché le moindre objet.

Ne riez pas ! La grippe H1N1 a tué en métropole autant de monde que … euh … Enfin 3 morts déjà selon l’AFP ! Bon OK le dernier souffrait également “d’insuffisance rhénale, cardiaque, diabétique et d’obésité”. Tiens le mot “rénal” prend un “h” ? Très probablement si j’en crois les experts qui relayent l’information sur la grippe A. Pour le décès de cette 3° personne, on prend quand même, cela permettra d’alimenter la polémique sur la pandémie !

Bref, selon le communiqué américain qui ne manque pas de rappeler que le français sirote son expresso et se ballade systématiquement une baguette sous le bras (sic !), nous explique que la grippe porcine serait venue à bout de la traditionnelle “bise” à la française.

D’après le communiqué, des écoles françaises, des entreprises et une hotline mise à disposition par le ministère de la santé rappellent aux étudiants et aux employés d’éviter ce rituel social que l’on pourrait appeler dans le cadre de cette pandémie le baiser de la mort ou tout au moins de la maladie.

Fort heureusement, après le “safe sex”, des instituteurs ont inventé le “safe kiss”, une boîte permettant de faire une bise à distance grâce à des petits coeurs en papier.

Toujours d’après ce communiqué, le gouvernement n’appelle pas (encore) à l’interdiction pur et simple de la bise. Peut-être songe-t-il tout simplement à l’instauration d’un nouvel impôt pour diminuer le nombre de bises ?

Un téléopérateur contacté par Associated Press a néanmoins précisé que la bise n’était pas interdite mais simplement déconseillée. Cette personne a, on le comprend, préféré rester anonyme.

On nage en plein bonheur…

La ministre a estimé que le coût global de la lutte contre la grippe H1N1 s’élevait à 1,5 milliards d’euros, dont 1,1 milliard consacrés à l’achat de produits tels que les masques et les vaccins.

Et là on ne rit plus du tout.

Source

Amid swine flu France kissing goodbye to ‘la bise’, Associated Press, 07/09/2009

Grippe H1N1: décès d’un homme de 64 ans porteur du virus dans le Vaucluse, AFP, 06/09/2009

Roselyne Bachelot estime les coûts engagés pour la grippe A/H1N1 à 1,5 milliards d’euros, AP, 01/09/2009

Articles sur le même sujet