samedi 3 décembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Les biberons au bisphénol A retirés des crèches de certaines grandes villes !

Les biberons au bisphénol A retirés des crèches de certaines grandes villes !

Tiens ! Le bisphénol A refait parler de lui !

Voir l’article du Monde intitulé “Une proposition de loi pour proscrire le bisphénol A des plastiques alimentaires

Après Paris, Nantes et Toulouse, à Besançon, les élus ont pris les devants. Pas question d’exposer plus longtemps les bébés à cette substance ! On remplace donc tous les biberons des crèches.

Avez-vous remarqué à quel point il est difficile d’acheter des biberons en verre ? Ne cherchez pas dans les grandes surfaces, vous n’en trouverez que difficilement. il ne reste que les pharmacies ou les enseignes spécialisées.

Mme Bachelot a déclaré en mars dernier que les biberons contenant du bisphénol A (appelons-le BPA pour gagner du temps) ne présentaient aucun danger.

Des études fiables ont conclu à l’innocuité des biberons fabriqués avec du Bisphénol-A, a déclaré la ministre de la Santé Roselyne Bachelot à l’Assemblée nationale, en réponse à une question du député de Seine-Saint-Denis Jean-Christophe Lagarde. “Il nous semble urgent d’appliquer le principe de précaution en interdisant la présence de Bisphénol-A notamment dans la fabrication des biberons”, a lancé le député du Nouveau centre à l’adresse de la ministre, rappelant que le Canada l’avait interdit l’an passé dans les biberons. (…) “Les autorités canadiennes ont décidé l’interdiction du Bisphénol A sous la pression de l’opinion publique et sur la base d’aucune étude scientifique sérieuse”, a encore indiqué la ministre. “Le principe de précaution est un principe de raison, il n’est en aucun cas un principe d’émotion”, a-t-elle conclu. –LCI, 31/03/2009.

Quand on voit l’emballement démesuré de nos autorités de tutelles au sujet de la grippe H1N1, on ne peut s’empêcher de sourire !

Alors le BPA, c’est quoi ? Les chimistes nous dirons qu’il s’agit d’un composé organique comportant deux phénols greffés sur une molécule de propane… Bon ! Voila qui ne nous éclaire pas beaucoup !

Plus concrètement, il s’agit d’une substance entrant dans la fabrication des plastiques depuis de nombreuses années. Administré à l’homme, il simule l’action de certaines hormones, notamment les hormones féminines de la classe des estrogènes.

En 2007, 38 experts américains ont conclu que les concentration moyennes de BPA chez les humains étaient supérieures à celles entraînant des effets toxiques chez l’animal.

Aux Etats-Unis, un rapport du centre d’évaluation des risques sur la reproduction humaine publié en 2007 a ainsi conclu qu’aucune étude n’avait été menée chez l’homme. Toutes les études concernent l’animal. Le BPA entraîne des altérations neurologiques et comportementales chez le rat et la souris. Le BPA entraîne également des troubles de la reproduction tant chez le mâle que chez la femelle.

En particulier, le panel d’expert exprime des inquiétudes notamment chez l’enfant craignant que certains processus biologiques puissent être perturbés. Le risque le plus important est, selon ces experts, une altération neurologiques et comportementale.

Le 18 avril 2008, les autorités de santé canadiennes, probablement sous le coup de l’émotion (sic!) ont déclaré :

Des études ont déterminé que la principale source d’exposition des nouveau-nés et des nourrissons se produit lorsque le biberon de polycarbonate est exposé à une température élevée, et lorsque le bisphénol A, imprégné dans le revêtement des boîtes de préparation pour nourrissons, migre dans la préparation liquide.

Les scientifiques ont conclu dans leur évaluation que l’exposition des nouveau-nés et des nourrissons au bisphénol A est inférieure aux niveaux générateurs d’effets sur la santé. Cependant, l’écart entre cette exposition et l’effet sur la santé n’est pas assez grand.

En guise de précaution, le gouvernement du Canada propose de réduire l’exposition au bisphénol A chez les nouveau-nés et les nourrissons grâce aux mesures suivantes : interdire les biberons de polycarbonate; fixer des cibles de migration rigoureuses pour le bisphénol A dans les boîtes de préparation pour nourrissons et les autres conserves d’aliments; travailler avec l’industrie afin de mettre au point d’autres moyens d’emballer les aliments et élaborer un code de pratique; inscrire le bisphénol A dans l’annexe 1 de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement.

En septembre 2008, le JAMA publie une étude associant la concentration urinaire de BPA à une augmentation des troubles cardiovasculaires, des diabètes, et de certaines enzymes hépatiques.

La position européenne est toute autre : selon l’EFSA, il n’y a pas lieu de s’inquiéter. L’étude américaine ne tient pas la route car elle ne permet pas de conclure à la survenue de problèmes sur le long terme. (re-sic!)

Le BPA aurait-il des effets indésirables ? Par définition, un effet indésirable, c’est un effet qu’on ne désire pas. Alors circulez y a rien à voir !

Sources

Une proposition de loi pour proscrire le bisphénol A des plastiques alimentaires, Le Monde, 18/08/09

La ville de Besançon a retiré de ses crèches tous les biberons contenant du bisphénol A, Le Monde, 12/09/09

Chapel Hill bisphenol A expert panel consensus statement: integration of mechanisms, effects in animals and potential to impact human health at current levels of exposure.
vom Saal FS, Akingbemi BT, Belcher SM, Birnbaum LS, Crain DA, Eriksen M, Farabollini F, Guillette LJ Jr, Hauser R, Heindel JJ, Ho SM, Hunt PA, Iguchi T, Jobling S, Kanno J, Keri RA, Knudsen KE, Laufer H, LeBlanc GA, Marcus M, McLachlan JA, Myers JP, Nadal A, Newbold RR, Olea N, Prins GS, Richter CA, Rubin BS, Sonnenschein C, Soto AM, Talsness CE, Vandenbergh JG, Vandenberg LN, Walser-Kuntz DR, Watson CS, Welshons WV, Wetherill Y, Zoeller RT.
Reprod Toxicol. 2007 Aug-Sep;24(2):131-8. Epub 2007 Jul 27. No abstract available.

NTP-CERHR EXPERT PANEL REPORT on the REPRODUCTIVE and DEVELOPMENTAL TOXICITY of BISPHENOL A, Center for the Evaluation of Risks to Human Reproduction, 26/11/2007

Le gouvernement du Canada prend des mesures à l’égard d’un autre produit chimique préoccupant : le bisphénol A, Santé Canada, 18/04/2008

Association of Urinary Bisphenol A Concentration With Medical Disorders and Laboratory Abnormalities in Adults
Iain A. Lang, Tamara S. Galloway, Alan Scarlett, William E. Henley, Michael Depledge, Robert B. Wallace, and David Melzer
JAMA. 2008;300(11):1303-1310.

STATEMENT OF EFSA on a study associating bisphenol A with medical disorders – Prepared by the Unit on food contact materials, enzymes, flavourings and processing aids (CEF) and the Unit on Assessment Methodology (AMU), EFSA, 22/10/2008

Articles sur le même sujet