samedi 3 décembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Les plombages dentaires, cause principale de la maladie d’Alzheimer ?

alzheimer

La maladie d’Alzheimer est une pandémie mondiale bien plus grave que d’autres pourtant plus médiatisées. L’explosion du nombre de cas ne peut pas s’expliquer uniquement par le vieillissement de la population. Gènes et facteurs environnementaux (toxiques, plomb, étain, aluminium, pesticides, ondes électromagnétiques..) semblent faire le lit de la maladie : en particulier, le mercure dont les amalgames dentaires (« plombage ») constituent la source majeure d’intoxication chez l’homme, est particulièrement suspectée. Plusieurs données plaident pour cette hypothèse :

– La neurotoxicité du mercure est bien connue (les chapeliers s’intoxiquaient en utilisant du mercure pour le feutrage),

La géographie de la maladie d’Alzheimer correspond à celle de la maladie carieuse et de l’utilisation de l’amalgame dentaire au mercure ; par exemple, le japon, traumatisé par l’intoxication au mercure de Minamata dans les années 50 avait décidé de supprimer le mercure des amalgames dentaires : c’est un des pays au monde présentant le taux de maladie d’Alzheimer le plus faible,

– Une étude américaine a montré que les patients souffrant de la maladie d’Alzheimer avaient 8 fois plus de caries racinaires qu’un groupe contrôle,

– L’imprégnation du cerveau par le mercure augmente avec le nombre d’amalgames,

– Chaque amalgame est constitué de 50% de mercure élémentaire,

– Les patients porteurs d’une maladie d’Alzheimer ont des concentrations de mercure plus élevées dans le cerveau et dans le sang,

– La perte d’olfaction, signe avant coureur de la maladie, peut témoigner de l’accumulation du mercure dans le bulbe olfactif

D’autres facteurs semblent protéger ou au contraire aggraver le risque de maladie d’Alzheimer, il est donc possible de penser prévention

Facteurs aggravants : aluminium dans l’eau, pesticides, plomb, diète occidentale riche en graisse et en sucres, pauvre en légumes et en fruits, toute exposition au mercure…

Facteurs protecteurs :

– Alcool : une consommation régulière et modérée de vin est associée à un risque 4 fois moins élevé de maladie d’Alzheimer,

– Oestrogènes,

Régime méditerranéen (Poissons, omega-3, sélénium, fruits, légumes, vins…)

– Exercice physique et intellectuel (Lire Docbuzz tous les jours par exemple…)

Les auteurs fustigent les administrations et les experts des instances sanitaires françaises qui n’ont pris aucune décision visant à réduire l’exposition au mercure malgré les dangers démontrés. Il a fallut 50 ans à ces même experts après que l’on découvrit les dangers du plomb, pour le retirer de l’essence,  insistent-ils.

Il est urgent de s’attaquer aux causes de la maladie d’Alzheimer, de ne pas plus penser uniquement traitement mais aussi prévention !

Source

Facteurs environnementaux impliqués dans la maladie d’Alzheimer. Le mercure dentaire, probablement déterminant majeur.
M Grosman, A Picot
Médecine et Longévité (2009) 1, 12-21

Articles sur le même sujet