dimanche 4 décembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

HYpertension : Adhérez ! Adhérez ! il y va de votre vie !

09

L’hypertension artérielle, vous ne la sentez que rarement, vous ne la voyez jamais et pourtant, elle touche un nombre considérable d’hommes et de femmes, et est responsable de la majorité des maladies cardiovasculaires dans notre pays. Son traitement est pourtant simple. En plus de manger un peu moins et un peu mieux, il faut prendre un ou plusieurs comprimés destinés à faire baisser cette pression artérielle, c’est à dire la pression qui règne dans vos artères. Prendre ces comprimés chaque jour, réduit le risque de faire une ischémie ou une hémorragie cérébrale d’au moins 30% et le risque d’infarctus d’au moins 20%.

Pourtant, presque la moitié des patients arrêtent leur traitement 6 mois un an après le début, c’est ce que les médecins appellent la non-adhérence au traitement. Des chercheurs américains ont voulu déterminer ce qui pouvait prédire cette non-adhérence et les conséquences médicales qu’elle avait pour les patients.

Ils ont sélectionné 18 806 nouveaux patients diagnostiqués hypertendus pour la première fois, hommes et femmes, âgés  d’une soixantaine d’années. Peu avaient déjà eu affaire à un cardiologue.

L’adhérence est définie comme le % de jours où le patient à pris ses comprimés pendant la durée de l’étude. On les divise en trois catégories, les adhérents forts (>80%), les adhérents moyens (entre 40 et 79 %) et les adhérents faible (<40%). Les patients ont été suivis 6 mois.

Effectivement, à la fin de l’essai, 50% des patients sont adhérents faibles, 30% adhérents moyens et 20% adhérents forts. Les personnes âgés et les femmes sont les moins adhérents. Le fait d’avoir un antihypertenseur combiné  améliore l’adhésion (+30%) tout comme avoir déjà un nombre élevé de facteurs de risque, la prise de conscience qu’il faut se traiter peut-être…

Et les adhérents ont raison…La morale de cet essai est que, adhérer fortement à son traitement antihypertenseur, prescrit par son médecin, réduit de 38% les accidents cardiovasculaire en comparaison à une adhésion faible où le traitement ne serait pris par exemple qu’un jour sur deux.

Source

Adherence to antihypertensive Medications and Cardiovascular Morbidity Among Newly Diagnosed Hypertensive Patients
Mazzaglia G
Ambrosioni EAlacqua MFilippi ASessa EImmordino VBorghi CBrignoli OCaputi AP,Cricelli CMantovani LG
Circulation.
2009 Oct 5. [Epub ahead of print]

Articles sur le même sujet