samedi 3 décembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Les belges refusent le vaccin contre le virus H1N1

Image 2

Alors que, pour l’instant la France se tait, la Belgique, elle, se révolte contre la vaccination anti H1N1. Pourtant, le vaccin décrié est le pandemrix, un vaccin approuvé par l’EMEA, un vaccin également proposé en France (voir notre article). N’empêche, le mouvement “Initiative Citoyenne” a mené une action en référé directement contre…La ministre de la santé Belge, mettant en cause le manque d’information “loyales, claires et équilibrées” fournies aux éventuels futurs vaccinés qui ne peuvent donc pas faire un choix éclairé sur la pertinence ou non d’accepter leur propre vaccination ou encore celle de leurs enfants. Nous avions déjà attiré l’attention sur les différence de traitement de l’information légale fournie par l’Agence du Médicament tant l’Européenne que Française (cf article Docbuzz); Cette situation ne s’est pas améliorée

Le mouvement “Initiative Citoyenne” incrimine certains composants du vaccin, en particulier, le squalène (avis de l’AFSSAPS), le thimérosal (agent conservateur à base de mercure,  rendu responsable de l’augmentation du risque d’autisme, ce qui est nié par de nombreuses agences gouvernementales, et le polysorbate 80 (utilisé dans les vaccins mais également pour déboucher les bouchons de cerumen), tous donc suspects d’avoir des effets secondaires.

Rappelons simplement que les vaccins proposés en Belgique comme France ont pour l’instant été évalués chez très peu de personnes, essentiellement des adultes sains, pas de femme enceinte, pas d’enfant (1), et que les publications de ces études n’ont pas été publiées dans des journaux scientifiques comme pour d’autres vaccins Australiens ou Américains.

Rappelons également qu’un vaccin n’offre pas une protection à 100% et qu’il comporte des effets secondaires immédiats qui seront visibles au cours d’une étude (douleurs, réactions au point d’injection, syndrome grippal…) et des effets secondaires potentiels à plus long termes qui ne seront découverts que beaucoup plus tard et seulement si on les recherche vraiment.

Rappelons enfin que la grippe A a tué dans le monde entier moins de 5000 personnes dont beaucoup présentaient déjà des pathologies ou des facteurs de risques…5000 personnes c’est à peu près le nombre de victimes futures que fera la grippe saisonnière en France, et ce malgré la vaccination gratuite et massive…

Cela n’empêche pas la Belgique de s’attendre à une vague meurtrière due au H1N1 et de préparer ses cimetières, à moins que ce ne soit en conséquence de la vaccination? Le 5 juillet 2009 le Président de la VOKA s’attendait à 3 millions de contaminés en septembre…en fait 20 000 pour l’instant…

1) Le laboratoire Francais Sanofi-Pasteur a annoncé le 16 octobre avoir obtenu des résultats intermédiaires d’études menées avec leur vaccin chez des enfants aux Etats-Unis: 229 enfants de 6 mois à 35 mois et 245 enfants de 3 ans à 9 ans ont reçu un vaccin contre le H1N1 dosé à 7,5 ug/ml ou 15 ug/ml, et délivré en 2 injections séparées de 21 jours. Une seule injection à la dose de 15 ug/ml produirait une séroconversion mais pas une séroprotection efficace, dit le communiqué officiel. Les résultats après la seconde injection ne sont pas connus. Les informations concernant la tolérance ne sont pas fournies. L’étude n’a pas été publiée dans une revue médicale référencée.

Source

Le Monde

Pour une information complète et donc éclairée, lire également le document de l’AFSSAPS

Articles sur le même sujet