dimanche 4 décembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Femme enceinte : premiers résultats de la vaccination contre le H1N1

Image 7

Le NIH américain (National Institute of Health) vient de rendre publique les résultats préliminaires d’une étude débutée le 9 septembre 2009 et ayant inclus 120 femmes enceintes. L’objectif est d’évaluer chez elles, l’efficacité d’un vaccin contre le virus H1N1. C’est la première étude de ce genre dans une population actuellement considérée à haut risque de complications si atteinte par le virus H1N1. Pendant les premiers mois de l’invasion du H1N1, le taux d’hospitalisation des femmes enceintes était 4 fois supérieur à celui de la population générale et on compte déjà 29 décès de femmes enceintes aux Etats-Unis.

120 femmes âgées de 18 à 39 ans, enceintes de 14 à 34 semaines (deuxième et troisième trimestre) ont accepté de participer à l’étude. Elle ont reçu un vaccin contre le virus H1N1, vaccin inactivé dosé à 15 ug ou 30 ug,  produit par Sanofi-Pasteur. Le NIH précise bien que le vaccin ne contient pas de thimérosal ni aucun autre conservateur ou adjuvant (voir les articles Docbuzz sur le sujet).

Les résultats sont encore incomplets. Cependant, une analyse des premiers 50 dosages sanguins, à 21 jours de la première injection du vaccin, montre un taux d’anticorps compatible avec une réponse immunitaire efficace chez 92% des femmes ayant reçu 15 ug/ml et chez 96% des femmes ayant reçu 30 ug/ml. La tolérance semble bonne pour l”instant. Il faudra bien-sûr attendre la publication de l’étude pour connaitre exactement les résultats.

Aucune femme au premier trimestre de sa grossesse n’a été incluse par peur du risque de fausse couche. Le NIH précise que ce risque n’existe pas avec le vaccin contre la grippe saisonnière mais que, du fait d’un risque important de fausse couche dans la population générale, indépendamment de la vaccination contre la virus H1N1, il était préférable de ne pas les inclure car cela aurait rendu complexe l’interprétation des résultats.

Les participantes seront suivies pendant 7 mois. On pense que les anticorps créés par la mère protégeront également le nourrisson à la naissance.

Ou en est-on en France? Aucune d’étude de ce type a priori n’a été lancée par le ministère de la santé. Nous nous calerons donc sur les études américaines. L’Assistance Publique des Hôpitaux de Paris a débuté une étude épidémiologique des cas de grippe H1N1 chez la femme enceinte, deux pages de questionnaires dans lesquelles la simple question d’une éventuelle vaccination contre le H1N1 ne figure pas.

Source

Initial Results Show Pregnant Women Mount Strong Immune Response to One Dose of 2009 H1N1 Flu Vaccine
NIH News, Information publiée online le lundi 2 novembre 2009

Crédit photo Creative Commons by c-reel.com

Articles sur le même sujet