dimanche 4 décembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Le bisphénol A (BPA) altère la fonction sexuelle chez l’homme

surfeur6za

Le bisphénol A fut découvert en 1930 et reconnu comme un potentiel oestrogène synthétique. S’il n’eut jamais d’application médicale, il est depuis largement utilisé dans l’industrie depuis 50 ans (voir les articles Docbuzz). Le BPA affecte les organes reproducteurs masculins et altère, chez l’animal, la capacité de reproduction en réduisant la durée et la fréquence de la copulation. D’autres études ayant montré une absence d’effet sont actuellement remises en question par un collège d’experts de plus de 30 académies et instituts de recherche.

L’étude a inclus 220 volontaires, exposés au BPA car travaillant dans une usine de synthèse du BPA ou chez 3 fabriquants de résine époxy (utilisé dans les colles, les planches de surf…). Afin de vérifier l’effet du BPA, un groupe de 404 travailleurs non exposé au BPA a été inclus comme comparateur.

L’air respiré par les volontaires a été mesuré en chacun des endroits où ils travaillent. Des examens d’urine ont permis de mesurer chez  tous le taux de BPA urinaire. Chaque volontaire a participé à un interview afin d’évaluer la qualité de sa fonction érectile, la qualité de ses désirs sexuels, la qualité de ses orgasmes et sa satisfaction sexuelle globale. Une modification de ces items depuis l’embauche dans les usines a également été recherchée et évaluée. Tous les causes actuellement connues pouvant influer sur la fonction sexuelle ont également été recherchées.

Tout d’abord, l’air respiré dans les usines utilisant du BPA est logiquement retrouvé contaminé. Le taux urinaire de BPA chez les exposés est également largement supérieur.

Les hommes exposés au BPA ont un risque 4, 5 fois supérieurs de troubles de l’érection, un risque 4 fois supérieur de réduction des désirs sexuels, un risque 7 fois supérieurs de troubles de l’éjaculation, et un risque 4 fois supérieur d’insatisfaction dans leur vie sexuelle. Plus la dose d’exposition au BPA était importante, plus les troubles étaient retrouvés de manière fréquente. Ces effets surviennent en moins d’une année après l’embauche dans les usines contaminées

Dès la première année d’exposition, un homme travaillant dans les usines de BPA a un risque multiplié par 7 de réduction de la fréquence de ses rapports sexuels et de troubles de l’éjaculation, un risque multiplié par 10 d’insatisfaction de sa vie sexuelle, et un risque multiplié par 17 de réduction de rencontres sexuelles, et un risque multiplié par 15 d’être incapable d’avoir une érection.

Cette étude démontre de manière irrévocable l’influence néfaste du BPA sur la fonction sexuelle de l’homme. L’action du BPA, interrompant l’action normale des androgènes chez l’homme explique ces résultats. Il a été égalament démontré que le BPA pouvait réduire la synthèse de testostérone.

Etant donné l’exposition massive de la population humaine au BPA, cette découverte accroît encore la nécessité d’examiner sérieusement ses effets sur la santé publique et sur l’environnement.

Source

Occupational exposure to bisphenol A (BPA) and the risk of self-reported male sexual dysfunction

D. Li, Z. Zhou, D. Qing, Y. He, T. Wu, M. Miao, J. Wang, X. Weng, J.R. Ferber, L.J. Herrinton, Q. Zhu, E. Gao, H. Checkoway, and W. Yuan

Human Reproduction, Vol.00, No.0 pp. 1–9, 2009

Articles sur le même sujet