vendredi 30 septembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Des taux de bisphénol A multipliés par 500 dans les biberons lors du lavage

103168622_b82f0b5513

Le polycarbonate est un plastique transparent, facile à modeler et résistant bien à la chaleur. C’est le plastique des CDs, des lentilles de contact, des téléphones portables, des bouteilles d’eaux minérales et il a souvent remplacé le verre par exemple dans les biberons. Le polycarbonate est constitué essentiellement de bisphénol A (BPA), le produit chimique le plus produit au monde, deux millions de mètres cubes ont été produits en 2008 et la demande s’accroît de 6 à 10 % par an.

En terme de santé humaine, il est démontré que le bisphénol A peut simuler l’hormone estradiol (oestrogène). Des études menées chez des animaux, mis en contact avec ce produit, ont montré une augmentation des cancers de la prostate et des seins, des anomalies des organes reproducteurs, une réduction de la qualité du sperme, une maturation sexuelle précoce chez les femelles, des troubles métaboliques à type de diabète et d’obésité, et des déficits de l’attention avec hyperactivité.

Le débat  autour du BPA est de plus en plus important. FDA, EMEA, EFSA, CSTEE, « soutenus par l’industrie du plastique » disent les auteurs, maintiennent pourtant que le BPA ne présente aucun risque pour la santé humaine. Seul le Canada a aujourd’hui eu le courage de prendre des mesures de restriction.

Le but de cette étude est d’évaluer le relargage de BPA par des biberons en polycarbonate lors d’un lavage avec un produit vaisselle à main ou machine, c’est à dire de reproduire ce que ferait une maman ou un papa pour laver un biberon. Cela a été comparé à un rinçage à l’eau.

Une diffusion de BPA est déjà détectée lors du lavage simple à l’eau (concentration : 0,109 mg.l-1). Quatre des cinq détergents utilisés provoquent un relargage de BPA juqu’à 500 fois plus élevés que lors d’un rinçage à l’eau. Il a fallu ensuite 3 et parfois 4 rinçages successifs à l’eau pure pour retrouver des taux de BPA bas dans les biberons. Cela confirme que le relargage du BPA ne dépend pas simplement de la diffusion. Le polycarbonate s’altère vite. La commission européenne devrait revoir sa directive de 1982  (82/711/EEC) et réaliser des tests utilisant des matériels ayant déjà été utilisés.

Source :

Effect of detergents in the release of bisphenol A from polycarbonate baby bottles

J Maia, JM Cruz, R Sendon, J Bustosn, JJ sanchez, PPaseiro

Food Research International 42 (2009) 1410-1414

Etude financée par le Ministères Espagnol des Sciences et de l’innovation.

De nombreuses associations recommande l’arrêt de l’utilisation du BPA. Afin de l’éviter, vous pouvez utilisez par exemple des biberons en verre.

Crédit photographique Creative Common by  papao

Articles sur le même sujet