dimanche 4 décembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

L’étude des momies montre que la rigidité artérielle ne date pas d’hier …

L'étude des momies montre que la rigidité artérielle ne date pas d'hier ...

Une équipe de recherche internationale vient de montrer que dans l’antiquité, notamment chez les égyptiens, 3500 ans avant notre ère, la rigidification des artères était également un réel facteur de risque d’infarctus et d’accident vasculaire cérébral.

Ce phénomène, très fréquent dans nos sociétés modernes, touchait également les hautes classes socio-économiques de l’Egypte antique.

Les chercheurs ont fait passer des momies égyptiennes au scanner.

Le pharaon Merenptah, qui a régné de -1213 à -1203 avant JC est mort à l’âge de 60 ans. Il souffrait d’athérosclérose, d’arthrite et avait les dents qui se déchaussaient.

Intrigués par ces résultats, les chercheurs ont analysé 20 momies. Elles ont subi un scan complet. Une attention toute particulière a été portée au système cardiovasculaire.

Sur les 16 momies à peu près exploitables, 9 d’entre elles souffraient de calcification artérielle.

Sur les 8 momies de personnes décédées après l’âge de 45 ans, 7 souffraient d’une rigidification des vaisseaux. L’athérosclérose n’épargnait pas les femmes non plus. Les 2 sexes étaient concernés.

La plus ancienne momie touchée était Lady Rai, décédée en 1530 avant JC. Elle était l’infirmière de la reine Ahmose-Nefertari.

Toutes ces momies appartenaient à des classes socio-culturelles élevées et vivaient dans l’entourage du pharaon. Si leur alimentation n’est pas connue précisément, elle était néanmoins riche en viande et en volaille, éloignée donc des grands principes du régime méditerranéen…

Source

Computed Tomographic Assessment of Atherosclerosis in Ancient Egyptian Mummies.
Adel H. Allam; Randall C. Thompson; L. Samuel Wann; Michael I. Miyamoto; Gregory S. Thomas.
JAMA, November 18, 2009; 302: 2091 – 2094.

The mummy’s curse: hardened arteries, University of California Irvine, 18/11/2009

Crédits photo : Brooklyn Museum

Articles sur le même sujet