jeudi 29 septembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

La circoncision réduit la contamination par le HIV chez les hétérosexuels

800px-CirconcisionRothenburg

Trois études récentes ont montré que la circoncision réduisait la contamination par le HIV de 60% chez les hommes hétérosexuels. Rappelons que la circoncision consiste en l’ablation totale ou partielle du prépuce laissant le gland à découvert. On estimes qu’environ 665 millions d’hommes sont circoncis dans le monde (source OMS).

En particulier, la circoncision est très pratiquée en Afrique du Nord et de l’Ouest, moins en Afrique de l’Est et du Sud. C’est en comparant les taux de contamination dans plusieurs villes de ces différentes régions, qu’il a été supposé puis confirmé, que la circoncision pouvait jouer un rôle dans la réduction de la contamination par le HIV. Bien sûr d’autres facteurs peuvent entrer en ligne de compte comme une infection liée à l’herpès génital (HSV-2) qui a une prévalence (fréquence) de 30 à 50% dans certaines villes africaines, la multiplicité des partenaires…

Le but de la présente étude était d’estimer la contribution de la circoncision à réduire les infections par le HIV puis d’estimer le bénéfice qu’une généralisation de la circoncision à toute la population masculine pourrait engendrer en terme de lutte contre la diffusion du virus du sida.

Les résultats confirment que sa généralisation serait bénéfique. Par exemple, le taux de contamination dans la ville de Kimisu ne serait que de 11% au lieu de 26% actuellement si une circoncision générale de la population masculine avait pu avoir lieu. Une circoncision de masse menée pourrait réduire la fréquence du HIV de 14 -19%. Cette réduction serait surtout obtenue chez l’homme avec une réduction de 31% contre seulement 8% chez la femme. Les scientifiques ont calculé que dans les villes où la prévalence du HIV est >12%, il faut environ circoncire 10 hommes pour éviter une contamination. Il en faut 100 si la prévalence du HIV est de 1%. Cette stratégie aurait un impact d’autant plus important que dans certaines villes d’Afrique de l’ouest, 84% des cas de sida chez l’homme sont attribués à une contamination liée à des rapports sexuels non protégés avec des prostituées.

Cependant, la circoncision n’est pas une protection suffisante et ne peut être qu’une des stratégies à utiliser dans des zones géographiques où la prévalence du HIV est très élevée. L’utilisation de préservatifs reste la meilleure protection.

Source

Quantitative assessement of the role of male circumcision in HIV epidemiology at the population level

UNAIDS/WHO/SACEMA Expert Group on Modelling the Impact and Cost of Male Circumcision for HIV Prevention

PLOS Medecine, 2009

Crédit photographique: Circoncision sur le retable des Douze Apôtres de Friedrich Herlin de Nördlingen, 1466.Rothenburg ob der Tauber

auteur Daniel71953 14:29, 28 December 2006 (UTC) (Daniel Leclercq) Wikipédia

Articles sur le même sujet