samedi 3 décembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Prendre de l’acide folique pendant toute la grossesse augmente le risque d’asthme chez l’enfant

Image 6les brocolis contiennent de l’acide folique

Il est recommandé à chaque femme désireuse d’être enceinte, en France comme à l’étranger, de prendre un supplément en acide folique (vitamine B9, 400 µg/j à 600 µg/j en fonction des pays) tous les jours et cela au moins jusqu’à la fin du premier trimestre de la grossesse, dans l’objectif de limiter le risque de fermeture incomplète du tube neural. Le tube neural est un ensemble de cellules qui se refermant créera la colonne vertébrale, la moelle épinière et le cerveau. Une fermeture incomplète crée des anomalies majeures, essentiellement spina bifida et anencéphalie.

Cependant des études chez des souris femelles ayant reçu un supplément en acide folique ont montré que leur souriceaux avaient un risque accru de maladies respiratoires allergiques. Une grande étude en Norvège chez 32 077 enfants asthmatiques retrouvait des sifflements respiratoires et des infections plus fréquentes chez ceux dont la mère avait pris de l’acide folique. Le but de cette nouvelle étude était d’apporter une réponse claire, en tenant compte de la dose d’acide folique, du timing de la prise et du type d’acide folique utilisé (comprimés synthétiques ou naturelle, sous forme de légumes…) par la maman afin d’examiner le risque d’asthme chez l’enfant à 3,5 ans et à 5 ans.

605 femmes ont participé à l’étude, 557 ont eu un enfant. L’alimentation maternelle était suivie selon une liste de 197 aliments dont les quantités étaient évaluées permettant d’évaluer les quantités de folates ingérées. La peise d’acide folique sous forme de comprimés était étudiée, date de débt de prise, date de fin nombre de comprimés, dosages…

25% des femmes n’ont pris aucun supplément en acide folique, certaines femmes ont continué la prise pendant toute leur grossesse. 48,5% ont pris de l’acide folique avant la conception et 56% pendant le premier trimestre.

A 3,5 ans, 490 couple mère-enfant ont pu être évalués, 423 à 5 ans. Un asthme était rapporté chez 11,3% des enfants à 3,5 ans et chez 11,8% à 5 ans. La prise d’acide folique avant la grossesse et jusqu’au premier trimestre n’est pas associé à une augmentation du risque d’asthme chez l’enfant.

En revanche la prise d’acide folique en fin de grossesse augmente ce risque à 3,5 ans (+26%) et à 5 ans (+16%). Pour chaque variation de dose d’acide folique ingérée de 1000 µg, le risque d’asthme de l’enfant doublait à 5 ans.

De même, si la maman fumait pendant sa grossesse, pour chaque augmentation de 100 µg d’acide folique pris en début de grossesse, le risque d’asthme de l’enfant augmentait de 77%.

En revanche, si la maman était déjà asthmatique, pour chaque augmentation de 100 µg d’acide folique ingérée en début de grossesse, le risque d’asthme chez l’enfant décroissait de 43%.

En conclusion, on retiendra que la prise d’acide folique accroît le risque d’asthme de l’enfant si elle est poursuivit en fin de grossesse. On remarquera une fois de plus que le tabagisme au cours de la grossesse est délétère pour l’enfant.

source

Effect of Supplemental Folic Acid in Pregnancy on Childhood Asthma: A Prospective Birth Cohort Study (texte complet disponible)

Melissa J. Whitrow, Vivienne M. Moore, Alice R. Rumbold, and Michael J. Davies

American Journal of Epidemiology Advance Access published October 30, 2009

Autres liens: Dans quels aliments trouve t-on de l’acide folique?

Crédit photographique: Creative Commons by Ali Antoniacomi

Articles sur le même sujet