samedi 1 octobre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Propriétés antioxydantes des légumes : faut-il les préférer frais, congelés ou en boite?

913303959_2980ff3f3d

Les radicaux libres sont impliqués dans de nombreuses pathologies. Les antioxydants permettent de les contrôler. La surproduction de radicaux libres ou la réduction des antioxydants naturels favorisent la destruction des cellules de notre corps, par exemple au cours des maladies neurodégénératives. Une augmentation de la consommation d’antioxydants permet par exemple de réduire le cholestérol LDL présent dans le sang. Et, plus nous avançons en âge, plus l’action des radicaux libres s’accroît, rendant encore plus nécessaire une alimentation équilibrée riche en antioxydants.

Au sein de notre alimentation, les légumes sont un source majeur d’antioxydants. Les processus industriels tel que la congélation, la mise en boites de conserve, permet un accès rapide  et pratique à leur consommation. Mais est-ce que ces légumes congelés ou mis en boites ont conservé leur propriétés antioxydantes?

Cette étude a évalué différents légumes de consommation courante selon les divers processus qu’ils peuvent subir : achetés frais et conservés au réfrigérateur à 4°, congelés à -20° , mis en boites pour une conservation de 18 mois. Il faut savoir que les industriels ajoutent souvent de l’acide ascorbique ou de l’acide citrique aux légumes en boite.

Les aliments étudiés étaient l’artichaut, l’asperge, la fève, la betterave, les brocolis, les choux de Bruxelles, la carotte, le choux-fleur, le céleri, le concombre, l’aubergine, l’endive, l’ail, les haricots verts, le poireau, la salade, le maïs, les oignons, les petits pois, les radis, les épinards, la blette, la courgette, et le poivre.

Les résultats confirment tout d’abord que tous ces aliments frais sont de très bons antioxydants: l’inhibition obtenue sur les radicaux libres est supérieure à 75% pour la betterave, les épinards, les blettes, les fèves, et les artichauts. Elle est comprise entre 50% et 75% pour l’ail, les endives, les choux de Bruxelles, les petits pois, le maïs, les brocolis, la courgette, l’aubergine, les carottes, les oignons, les asperges, la salade, le céleri, les concombres, les haricots verts et les radis. Elle est plus faible, comprise entre 25% et 50% pour les choux-fleurs, les poireaux et le poivre.

Une fois achetés frais, les légumes sont souvent stockés au réfrigérateur. Les résultats montrent que dans ce cas et dès le premier jour de conservation à 4°, les concombres et les courgettes perdent entre 24% et 34% de leur capacités antioxydantes. Tous les autres ne perdent que de 0,3% à 8%. Après 7 jours au réfrigérateur, les brocolis, les choux de Bruxelles, les poireaux perdent entre 30 et 40% de leur action antioxydante.

Qu’en est-il des légumes achetés congelés par rapport à ceux achetés frais? Parmi les légumes évalués après 1 seul jour de congélation, les brocolis perdent 15,1% de leurs propriétés antioxydantes, les haricots verts 23%, les petits pois 26% et les blettes 20%.  Après 8 mois de congélation, les asperges ont perdu 40% de leur activité antioxydante, les brocolis 48%, les choux de Bruxelles 31%, les épinards 21%, l’ail 19%.

Et les conserves? Les résultats sont bien plus sévères, certains comme le céleri, perdant jusqu’à 100% de ses capacités antioxydantes. Les betteraves perdent 64%, les petits pois 46%, les épinards 32%, les blettes et les fèves 29%, les asperges 25%, les haricots verts 13%. L’ail perd quant-à elle 60%. La durée de conservation en boite ne change ensuite pas grand chose.

Il n’y a donc pas de différence entre les différents mode de conservation (réfrigirateur-congélation-boite de conserve) pour les artichauts, les salades, les concombres, les endives, les aubergines, les oignions, les courgettes, les radis et le poivre.

Certains légumes ont des propriétés antioxydantes mesurée dans l’étude, supérieures aux suppléments nutritionnels vendus dans le marché sauf pour la carotte, les courgettes, le concombre et l’endive. Tous montrent un taux maximal d’activité antioxydante dans les 24 heures après l’achat. Conservés au réfrigérateur, cette activité antioxydante s’altère un peu.

La consommation de légumes frais et donc indéniablement plus intéressante si l’on souhaite profiter de leur apport naturels importants en antioxydants.

Source

Vegetables antioxydant losses during indstrial processing and refrigirated storage
Antonia Murcia, Antonia Ma Jiménez, Magdalena Martínez-Tomé
Food Research International Volume 42, Issue 8, October 2009, Pages 1046-105

Crédit photo Creative Common by funadium

Articles sur le même sujet