samedi 3 décembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Les téléphones portables n’augmentent pas le risque de tumeur cérébrale

3567904905_da9cf2b4d8

Il n’y a pas de lien entre utilisation d’un téléphone portable et la survenue de cancer cérébral. C’est ce qu’affirme une équipe Danoise de l’institut d’épidémiologie du cancer de Copenhague dans un article publié cette semaine. Pour en arriver à cette conclusion, ils ont étudié les registres nationaux des cancers du Danemark, de la Finlande, de la Norvège et de la Suède sur 30 années, de 1974 à 2003. Sur cette période, 59 984 personnes de 20 à 79 ans ont eu un cancer cérébral, sur une population de 16 millions d’adultes. L’utilisation des téléphones portables a commencé à être très diffusée dans l’ensemble de la population à partir de 1998.

Les chercheurs mettent un évidence une légère augmentation des taux de cancers cérébraux mais cette tendance débute dès 1974, longtemps avant l’arrivée des téléphones cellulaires.

Si cette étude est certes rassurante, les auteurs reconnaissent que si l’éclosion d’une tumeur cérébrale prend plus de 10 ans, alors effectivement, leur étude ne la retrouve pas encore. Cette étude devra donc être répétée. Elle ne prend pas en compte non plus l’éventuel impact sur les enfants ne concidérant les tumeurs existantes que chez les patients de 20 ans et plus.

Source

Time Trends in Brain Tumor Incidence Rates in Denmark, Finland, Norway, and Sweden, 1974–2003
Isabelle Deltour, Christoffer Johansen, Anssi Auvinen, Maria Feychting, Lars Klaeboe, Joachim SchüzJournal of the National Cancer Institute Advance Access published online on December 3, 2009

Crédit photo Creative Commons by  Ed Yourdon

Articles sur le même sujet