dimanche 4 décembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Vaccins contre la grippe A (H1N1) : 71 morts, 6101 effets déclarés

3882390696_eb932f88ef

En Europe, 26 millions de personnes ont été vaccinées contre la grippe A (sur 450 millions) dont 213 000 femmes enceintes. Selon le Centre Européen de Contrôle des Maladies, la balance bénéfice/risque continue d’être positive, tant pour les vaccins que pour les antiviraux (Tamiflu et Relenza – pas de commentaire sur l’article du BMJ). Il affirme que l’analyse de tous les cas de décès ayant suivi la vaccination montre que ces décès s’expliquent par les conditions médicales préexistantes essentiellement des maladies cardiovasculaires. Deux cas de rejet de transplantation suivant l’injection de Pandemrix ont été notifiés en Suède. Dans ces 2 cas, le Centre Européen de Contrôle des Maladies met en avant soit une faute du patient qui n’aurait pas pris ses médicaments immunosuppresseurs (manque d’observance), soit une faute des médecins, qui n’auraient pas donné un traitement immunosuppresseur optimal… Il n’y aurait pas de lien avec le vaccin.

Toujours d’après le Centre Européen de Contrôle des Maladies, la grippe A a causé 1 333 décès dans toute l’Europe et 9530 dans le reste du monde. Il estime cependant que ce chiffre est sous-estimé. A ce jour, la majorité des pays voit une réduction du nombre de cas de grippe A. Une résistance au Tamiflu est constaté chez 1% des virus testés.

Au 6 décembre 2009, 71 décès et 6101 rapports de pharmacovigilance, concernant les 3 vaccins autorisés en Europe, ont été reçus (soit un effet secondaire chez 0,023% des personnes vaccinées). En voici les détails :

Celpavlan : 438 000 injections ont eu lieu avec ce vaccin. 216 effets secondaires ont été enregistrés (0,05% des patients vaccinés). Les effets secondaires les plus fréquents sont des troubles du système nerveux (maux de tête, malaise, paresthésie, syncope), des troubles généraux (fièvre, malaise, fatigue…), des troubles gastro-intestinaux (nausée, vomissement), des troubles musculo-squelettiques (arthralgie, myalgie, douleur des extrémités), des troubles respiratoires (essoufflement, douleur oropharyngée, toux), des troubles vasculaires (pâleur, rougissement, hypotension), des troubles immunitaires (hypersensitivité, réaction anaphylactique). Deux décès sont survenus, le dernier récemment chez un homme de 75 ans, “sans évidence d’un lien avec le vaccin“. Trois cas de collapsus ont également été notifiés dont un ayant causé une épilepsie.

Image 1

Forecia : 8,5 millions d’injections ont eu lieu avec ce vaccin. 1722 effets secondaires ont été enregistrés (0,02% des patients vaccinés). Les effets secondaires les plus fréquents sont des troubles généraux à type de fièvre, fatigue, douleur au lieu d’injection, rougeur au lieu d’injection, des troubles du système nerveux (maux de tête, malaise, paresthésie, perte du goût, somnolence), des troubles musculo-squelettiques (arthralgie, myalgie, douleur des extrémités…), des troubles gastro-intestinaux (nausée, vomissement, diarrhée, douleur abdominale), des troubles cutanés  (rash, prurit, érythème, urticaire, hyperhydrose), des troubles respiratoires (essoufflement, douleur oropharyngée, toux), des infections (pharyngite, rhinite). Douze décès sont survenus expliqués par des pathologies pré-existantes (troubles cardiovasculaires, alcoolisme, broncho-pneumopathie obstructive, insuffisance rénale)“. Un patient de 64 ans a développé une méningo-encéphalite aiguë, “mais les données disponibles ne permettent pas d’évaluer une association avec le vaccin“. Il s’agit du second cas déclaré. On recense un cas de choc anaphylactique chez un bébé de 1 an, 15 minutes après la vaccination (allergie aux protéines de l’oeuf, asthme et eczéma sous-jacent). Un homme de 67 ans a déclaré une encéphalomyélite disséminée 5 jours après la vaccination.

Image 2

Pandemrix : 17,4 millions injections ont eu lieu avec ce vaccin. 4163 effets secondaires ont été enregistrés (0,024% des patients vaccinés). Les effets secondaires les plus fréquents sont des troubles généraux à type de fièvre, fatigue, douleur au lieu d’injection, rougeur au lieu d’injection, malaise, induration locale, des troubles du système nerveux (maux de tête, malaise, paresthésie, syncope, somnolence, léthargie, convulsions, perte de conscience, pleurs, migraine…, des troubles gastro-intestinaux (nausée, vomissement, diarrhée, douleur abdominale), des troubles musculo-squelettiques (arthralgie, myalgie, douleur des extrémités, douleur doresale, faiblesse musculaire, douleur de nuque, des troubles cutanés  (rash, prurit, érythème, urticaire, hyperhydrose, urticaire), des troubles respiratoires (essoufflement, douleur oropharyngée, toux, rhinorrhée, asthme, spasme bronchique, œdème pharyngé, saignement de nez), des troubles vasculaires (collapsus, hypotension, flush, pâleur), des troubles immunitaires (réaction anaphylactique, hypersensibilité), des troubles psychiatriques (insomnie, trouble du sommeil, cauchemar, perte d’intérêt, agitation, pleurs). 57 décès ont été enregistrés. L’âge moyen des patients décédés allait de 21 mois à 101 ans. 34 avaient plus de 65 ans, 18 avaient entre 37 et 64 ans, et 5 avaient moins de 37 ans.”Dans la majorité des cas, des pathologies cardiovasculaires existaient préalablement telles qu’un infarctus du myocarde, une arythmie, une insuffisance cardiaque, une insuffisance coronaire. Les autres pathologies sous-jacentes qui pourraient expliquer le décès incluent une infection généralisée, une pneumonie, une insuffisance rénale, une épilepsie, un traumatisme cérébral, une sclérose latérale amyotrophique”. On note également 24 cas de lésions nerveuses (paralysies, paraplégie, hémiplégie…chez des patients de 9 à 84 ans. Une jeune fille de 12 ans a développé une paraplégie. “Il peut être conclu d’après les données existantes, que le vaccin n’a causé aucune de ces pathologies“.

Image 1

Tamiflu : 13 millions de patients ont reçu du Tamiflu entre le 1 mai et le 6 décembre 2009, 753 rapports pour effet secondaire ont été enregistrés. Il s’agit de troubles gastro-intestinaux (vomissement, diarrhée, douleur abdominale), de troubles cutanés (rash, urticaire,prurit, syndrome de Steven-Johnson), de troubles neurologiques (maux de tête, convulsion, paresthésies, malaise), de troubles psychiatriques (hallucination, confusion, insomnie, cauchemars, délire), de troubles généraux (malaises, douleur thoracique, fatigue, oedème périphérique, interaction médicamenteuses). 146 décès ont été enregistrés suivant l’utilisation du Tamiflu. “Un lien avec le Tamiflu n’a pas été établi” dit le rapport.

Image 2

On ne peut qu’être surpris de la dénégation systématique de tout lien entre les 3 vaccins ou le Tamiflu et les décès enregistrés. Des médicaments très utiles peuvent malheureusement parfois entraîner des décès, l’aspirine par exemple, des vaccins également, ce qui n’empêche pas de poursuivre leur utilisation.

Source

European Medecines Agency, Third pandemic pharmacovigilance weekly update 16 December 2009
EMA/821276/2009 Patient Health Protection

Articles sur le même sujet