samedi 3 décembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Comment tue le H1N1?

Une équipe brésilienne a réalisée l’autopsie de 21 victimes du virus, décédés au cours de l’hiver (l’été en France) d’une insuffisance respiratoire aiguë. Ces patients étaient âgés de 1 à 68 ans et ont tous présenté une forme rapidement fatale de la maladie. 16/21 souffraient de pathologies préexistantes (maladies cardiaques, cancer). L’autopsie révèle des destructions des alvéoles pulmonaires chez 20 patients. Chez 6 patients, s’y associait une bronchiolite nécrosante et chez 5 autres des hémorragies étendues. On retrouvait également une importante stimulation du système inflammatoire avec possiblement une réponse immunitaire exagérée qui a pu par elle-même endommager les poumons et faciliter l’apparition de l’insuffisance respiratoire.

Les autres organes ne sont pas touchés par le virus H1N1. Les personnes présentant déjà des pathologies grave doivent être surveillés de près. Ils constituent un véritable groupe à risque.

Source

Lung Pathology in Fatal Novel Human Influenza A (H1N1) Infection
Thais Mauad, Ludhmila A. Hajjar, Giovanna D. Callegari, Luiz F. F. da Silva, Denise Schout, Filomena R. B. G. Galas, Venancio A. F. Alves, Denise M. A. C. Malheiros, Jose O. C. Auler, Jr, Aurea F. Ferreira, Marcela R. L. Borsato1, Stephania M. Bezerra1, Paulo S. Gutierrez, Elia T. E. G. Caldini, Carlos A. Pasqualucci, Marisa Dolhnikoff, Paulo H. N. Saldiva
American Journal of Respiratory and Critical Care Medicine
Vol 181. pp. 72-79, (2010)

Articles sur le même sujet