lundi 5 décembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Les extraits de Ginkgo ne ralentissent pas le déclin cognitif chez la personne âgée

De nombreux patients consomment des extraits de Ginkgo biloba pour améliorer la cognition ou ralentir le déclin cognitif. Le Ginkgo est même réputé ralentir la survenue et la progression de la maladie d’Alzheimer. Son mode d’action repose sur une relaxation des vaisseaux au niveau du cerveau, une réduction de la viscosité du sang une diminution des radicaux libres ainsi que sur le système des neurotransmetteurs. Dans certaines études in vitro, le Ginkgo biloba aurait permis d’inhiber la formation de la plaque amyloïde, responsable du développement de la maladie d’Alzheimer.

Une question se pose alors. Le Ginkgo serait-il susceptible de diminuer le déclin cognitif lié à l’âge chez la personne saine, chez la personne exempte de démence, c’est à dire hors des indications dans lesquelles ce produit est habituellement prescrit ?

Des chercheurs américains viennent de mettre à mal ces propriétés après avoir publié dans le JAMA les résultats d’une étude sur plus de 3000 personnes âgées de 72 à 96 ans et suivis pendant 6 ans. Toute personne présentant initialement des signes de démence a été exclue de l’étude. Les personnes ayant un déclin cognitif léger ont été intégrées.

Déjà en 2008 des premiers résultats avaient montré que le Ginkgo ne permettait pas de réduire la survenue de démences ou de la maladie d’Alzheimer. chez les personnes âgées avec ou sans troubles cognitifs.

Dans le cas de cette étude en double-aveugle, la moitié d’entre eux a reçu des extraits de Ginkgo (120 mg deux fois par jour), l’autre moitié un placebo.

L’évolution dans le temps a été évaluée grâce à l’échelle de mesure 3MSE (Modified Mini-Mental State Examination), la cognition a été évaluée grâce à l’échelle ADAS-COG utilisée dans l’évaluation de la maladie d’Alzheimer. D’autres tests ont été pratiqués pour évaluer les domaines neuropsychologiques de la mémoire, de l’attention, de la construction visuo-spatiale, du langage, et des fonctions exécutives.

Au terme de ces 6 années de suivi, cette étude a montré que quel que soit le critère retenu, les suppléments à base de Ginkgo biloba n’apportent rien en termes de prévention du déclin cognitif chez la personne âgée.

Ces résultats confirment les résultats d’étude antérieures et notamment ceux de la revue de Cochrane de 2009.

Cette étude a bénéficié d’un financement institutionnel par le NCCAM (Centre National sur le Compléments et la médecine alternative) et le Bureau des Compléments Alimentaires (Office of Dietary Supplements). Les produits ont été fournis par Schwabe Pharmaceuticals.

Source

Ginkgo biloba for Preventing Cognitive Decline in Older Adults: A Randomized Trial
Beth E. Snitz; Ellen S. O’Meara; Michelle C. Carlson; et al.
JAMA. 2009;302(24):2663-2670.

Ginkgo biloba for Prevention of Dementia: A Randomized Controlled Trial
Steven T. DeKosky; Jeff D. Williamson; Annette L. Fitzpatrick; et al.
JAMA 2008;300(19):2253-2262 (doi:10.1001/jama.2008.683)

Ginkgo biloba for cognitive impairment and dementia.
Birks J, Grimley Evans J.
Cochrane Database Syst Rev. 2009 Jan 21;(1):CD003120. Review.

Crédit photo Creative Commons : High Above Texas

Articles sur le même sujet