mercredi 28 septembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

L’obésité retarde la puberté chez les garçons

Une nouvelle étude démontre que le lien entre le poids et la survenue de la puberté n’est pas le même chez les filles et chez les garçons. L’augmentation du poids, évalué par l’Indice de Masse Corporel (IMC), est associé à une puberté tardive chez les garçons, ce qui est exactement le contraire chez les filles, chez qui la puberté est plus précoce lorsque l’IMC est élevé.

401 garçons, âgés en moyenne de 11,5 ans, et dont le poids et la taille avaient été évalués de l’âge de 2 ans à l’âge de 12 ans, ont été suivi pour l’étude. L’étude montre qu’une puberté tardive est survenue chez 7% des enfants avec un IMC faible, chez 13,3% de ceux ayant un IMC moyen et chez 14% de ceux ayant un IMC élevé. La masse grasse chez le garçon retarde la puberté, au contraire de ce qu’elle provoque chez les filles.

Source

Body Mass Index and Timing of Pubertal Initiation in Boys
Joyce M. Lee; Niko Kaciroti; Danielle Appugliese; Robert F. Corwyn; Robert H. Bradley; Julie C. Lumeng
Arch Pediatr Adolesc Med, Feb 2010; 164: 139 – 144.

Photo Creative Commons by Combined Media

Articles sur le même sujet