Un breuvage secret pour combattre la maladie d’Alzheimer

Les troubles cognitifs de la maladie d’Alzheimer sont corrélés aux destructions des synapses, en particulier dans l’hippocampe et au niveau cortical. Des études précliniques ont montré l’intérêt des précurseurs des phosphatides membranaires tel que l’uridine, ou les acides gras omega 3 polyinsaturés ou encore la choline, pour restaurer ces connections synaptiques. L’administration de ces nutriments pourrait également accroître le nombre de nouvelles synapses au niveau de l’hippocampe et améliorer ainsi la fonction cognitive. De nombreux autres nutriments ont montré une amélioration parfois partielle chez des patients souffrant de troubles cognitifs.

L’hypothèse selon laquelle la combinaison de nombreux nutriments pourrait stimuler la formation de nouvelle synapses et plus directement améliorer des patients souffrant d’une maladie d’Alzheimer est à la base du développement d’une boisson lactée appelée Souvenaid. Tous les nutriments utilisés dans cette boisson sont connus depuis longtemps pour leur utilisation médicale et pour leur bonne tolérance. Une étude a donc été réalisée pour valider l’intérêt de cette boisson dans l’hypothèse présentée (La composition complexe de la nouvelle boisson est détaillée plus bas). Les résultats viennent d’en être publiés.

Les 225 patients inclus dans cette première étude avait un diagnostic de maladie d’Alzheimer (MA) probable, un mini-mental test compatible avec une maladie d’Alzheimer, et un IRM  ou un scanner également compatible avec ce diagnostic. Le but de l’étude était donc d’évaluer la boisson Souvenaid par rapport à une boisson placebo après 12 semaines de consommation quotidienne, à raison de 125 mL chaque jour, sur la fonction cognitive des patients. L’étude était encore poursuivie 12 semaines de plus, pour évaluer les autres fonctions telles que le comportement, la tolérance, la qualité de la vie, les paramètres biochimiques. L’étude était réalisée en double aveugle, c’est à dire que ni les médecins, ni les patients ne savaient qui recevait la vraie boisson et qui recevait le placebo.

L’âge moyen des patients était de 73-74 ans. Une maladie d’Alzheimer avait été diagnostiquée chez eux en moyenne 30 mois plus tôt. Il y avait presque autant d’hommes que de femmes.

A 12 semaines, 40% des patients recevant Souvenaid bénéficiaient d’une amélioration de leur mémoire (WMS-r delayed verbal recalll test) contre seulement 24% dans le groupe placebo. En plus, certains patients recevant Souvenaid, avaient une amélioration aux tests de répétition immédiate et de répétition différée. Cependant, le test d’évaluation cognitive n’a pas été amélioré. Il n’y a pas eu non plus d’altération cognitive dans aucun des deux groupes. Il est donc nécessaire de poursuivre les études. C’est ce qui est déjà le cas avec de nouvelles études lancées en Europe et aux Etats-Unis.

Composition de Souvenaid pour 125 mL : EPA (acide eicosapentaenoique) 300 mg, DHA (acide docosahexaenoique)1200 mg, Phospholipides 106 mg, Choline 400 mg, UMP 625 mg, Vit E 40 mg, Vit C 80 mg, Selenium 60 mg, Vit B12 3 mg, Vit B6 1 mg, Acide Folique 400 mg, Sodium 125 mg, Potassium 187,5 mg, Chloride 156,3 mg, Calcium 100 mg, Phosphore 87,5 mg, Magnesium 25 mg, Fer 2 mg, Zinc 1,5 mg, Iodine 16,3 mcg, Manganese 0,41 mg, Cuivre 225 mg, Molybdène 12,5 mg, Chromium 8,4 mg, Vit A 200 mg, Vit B1 0,19 mg, Riboflavin 0,20 mg, Niacin (B3) 2,25 mg, Panthothenic acid (B5) 0,66 mg, Vit D 0,88 mg, Biotin 5 mcg, Vit K 6,6 mcg

Source

Efficacy of a medical food in mild Alzheimer’s disease: A randomized, controlled trial
Philip Scheltensa, Patrick J.G.H. Kamphuisb, Frans R.J. Verheyc, Marcel G.M. Olde Rikkertd, Richard J. Wurtmane, David Wilkinsonf, Jos W.R. Twiskg, Alexander Kurzh
Alzheimer and Dementia,6 (2010) 1-10

L’auteur de cette étude déclare travailler dans une université recevant des fonds de la société Danone, qui développe de la boisson Souvenaid.

Danone développe Souvenaid, un produit destiné aux personnes atteintes d’Alzheimer

The efficacy of Souvenaid® in mild Alzheimer’s Disease: a randomized, controlled, double-blind, parallel group, multicentre, multi-country clinical trial.
Scheltens P, Verhey FRJ, Olde Rikkert MGM , Kamphuis PJ, Wilkinson D, Kurz A
Volume 4, Issue 4, Supplement, Page T789 (July 2008) Abstract présent sur le site de Nutricia US

Crédit Photo Creative Commons by marina.xi

4 thoughts on “Un breuvage secret pour combattre la maladie d’Alzheimer

  1. ce breuvage à la comosition très détaillée n’est pas vendu en france et le site qui permetrait d’obtenir des informations est réservé aux professionnels de santé américains.IL EST DEPLORABLE DE VEHICULER DE TELS BLOGS LUS EN PRINCIPE PAR DES PERSONNES DUREMENT TOUCHEES ET QUI NOURISSENT ENCORE ET MALGRE TOUT QUELQUES ESPOIRS.

  2. Monsieur, ce breuvage n’est vendu nul part. Comme l’explique l’article, les scientifiques doivent auparavant vérifier son intérêt et son efficacité clinique. Le but même de ce site qui est de présenter des publications scientifiques. Avant qu’une découverte n’arrive au contact du grand public, cela peut effectivement prendre du temps.
    Merci de votre commentaire

  3. Et pourquoi ne pas essayer de préparer soi-même des aliments miracles qui contiennent tous ces oligo-éléments et ces substances anti-oxydantes et riches d’enzymes digestives qui facilitent leur assimilation? Je pense aux céréales et aux légumineuses germées, que l’on prépare soi-même, au moyen de graines bio, saines, non OGM et sélectionnées à cette fin? Je réussis assez bien la germination de pois chiches, de lentilles, haricots de soja vert, de blé, de sarrasin, d’alfalfa, d’orge etc dans un germoir artisanal et cette diversité apporte beaucoup de nouveaux mets et goûts divers originaux et revitalisants.
    N’attendez pas vos 70 ans avant de commencer à déguster des légumineuses germées crues! Extra, à essayer absolument, Michel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *