samedi 1 octobre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Le papillomavirus affecte la qualité du sperme

L’infection à Human Papilloma Virus (HPV) est actuellement la maladie sexuellement transmissible la plus fréquente dans le monde. Une relation de cause à effet entre infection à HPV et cancer du col utérin : une variété de HPV, il en existe plusieurs, est trouvé dans presque 100% des cancers du col. Cette relation est la plus grande jamais constatée entre une cause spécifique et un cancer humain. La fréquence de l’HPV est plus grande chez les individus jeunes sexuellement actifs, à partenaires multiples. Chez la femme, le pic de fréquence est de 50% chez les 20- 24 ans, puis régresse. Une étude menée en 2003 avait trouvé une prévalence de 24% chez des hommes jeunes.

On ne connait cependant pas bien les conséquence de l’HPV sur la fécondité de l’homme. Cette étude a été menée pour évaluer le taux de contmination du sperme par le HPV et ses effets sur la qualité du sperme. 200 hommes jeunes de plus de 18 ans ont été recrutés. La moitié avait déjà eu des rapports sexuels non protégés.

10% des hommes ayant eu déjà des rapports sexuels non protégés étaient contaminés par le HPV. Le HPV altérait la mobilité des spermatozoïdes pouvant ainsi réduire la fertilité. Au seins des spermes positifs pour HPV, 25% des spermatozoïdes présentait du matériel génétique du virus intégré dans leur tête (là où sont stockés les 23 chromosomes), sans que l’on puisse dire si le matériel génétique du virus était intégré dans les chromosomes.

Source

Human papillomavirus found in sperm head of young adult males affects the progressive motility
Carlo Foresta, Andrea Garolla, Daniela Zuccarello, Damiano Pizzol, Afra Moretti, Luisa Barzon, Giorgo Palu
Fertility and sterility volume 93, Issue 3, Pages 802-6 (ferbuary 2010)

Crédit Photo Creative Commons by evymoon

Articles sur le même sujet