mardi 27 septembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

L’obésité affecte la qualité du sperme

Dans cette étude publiée dans le revue “Fertility and Sterility”, les chercheurs, d’origine Argentine ont évalué la qualité du sperme de 749 hommes, venus en consultation avec leur femme pour des problèmes de fécondité.

Sur chaque recueil, ils ont évalué le volume du liquide séminal, sa densité en spermatozoïdes, leur motilité, leur morphologie, leur viabilité (durée de vie), la maturité de l’ADN et le niveau de β-N-acetylglucosaminidase (une enzyme indispensable pour qu’un spermatozoïde puisse féconder l’oeuf), de fructose (le sucre dont se nourrissent les spermatozoïdes), et d’acide citrique.

β-N-acetylglucosaminidase (NAG) est sécrétée par l’épididyme, lieu de maturation des spermatozoïdes. Elle est en général abaissée chez l’homme obèse. Son taux est considéré comme un marqueur du bon fonctionnement de l’épididyme.

les scientifiques mettent en évidence que les personnes de l’étude qui avaient une obésité présentaient un sperme moins fécondant du fait d’une d’une β-N-acetylglucosaminidase (NAG) abaissée et d’une mobilité réduite des spermatozoïdes. En revanche, les autre mesures étaient normales que ce soit le nombre de spermatozoïdes ou leur forme. Le fructose était lui augmenté.

Ces résultats pourraient être liés à un effet délétère de l’obésité sur le fonctionnement de l’épididyme. C’est la première fois qu’un tel lien scientifique est réalisé.

Source

Overweight and seminal quality: a study of 794 patients
Ana C. Martini, Andrea Tissera, Daniel Estofán, Rosa I. Molina, Arnaldo Mangeaud, Marta Fiol de Cuneo, Rubén D. Ruiz
Fertility and Sterility  published online january 2010

Crédit Photo Creative Commons by Greg Robbins

Articles sur le même sujet