samedi 3 décembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

20 millions de dollars pour évaluer le bisphénol A

Linda Birnbaum, directrice du National Institute of Environmental Health Sciences a indiqué lors d’une audition au Congrès Américain qu’elle avait lancé 11 nouvelles études afin d’apporter des conclusions aux effets supposés du bisphénol A (BPA). Au total, l’agence gouvernementale va ainsi dépenser 20 millions de dollars. “Nous sommes inquiets à propos des multiples effets possibles du bisphénol A sur la santé” a-t-elle dit au Congrès : “Alors que l’exposition des êtres humains se fait surtout par l’alimentation, d’autres scources telles que l’air, l’eau ou les déchets peuvent exister, appellant encore à un examen poussé des effets des modificateurs endocrines (tels que le bisphénol A, ou encore les phtalates) potentiellement présents dans l’eau du robinet.

Un membre du congrès Américain, Edward Markey, a dit au cours de cette audition que ces produits chimiques retrouvés dans les sources d’eaux aussi bien que dans l’eau de boisson, ont été rendu responsables de malformations chez les poissons, les grenouilles, et d’autres animaux sauvages. “Ils pourraient avoir un effet similaire chez l’humain et pourraient être les coupables des divers désordres frappant les humains tels que l’infertilité, l’obésité, le diabète et les maladies cardiovasculaires” a expliqué Edward Markey, auteur d’un rapport sur le bisphénol A.

Des prises de positions et de moyens qui contrastent avec les dernières positions de l’Afssa en France sur la même question…(lire l’article docbuzz)

Source

HHS Calls for More Research on BPA

Update on Bisphenol A for Use in Food Contact Applications: January 2010

03 Sep 2008: NTP Finalizes Report on Bisphenol A

Crédit Photo Wikipedia Commons State of the union.jpg

Articles sur le même sujet