samedi 3 décembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

La fleur de pavot va synthétiser de la morphine et de la codéine

En incisant un pavot, on obtient un liquide blanchâtre, l’opium. A partir de l’opium ont peut synthétiser de la morphine ou encore de l’héroïne. Deux scientifiques canadien de l’université de Calgary, Jillian M Hagel et Peter J Facchini, viennent de découvrir les gènes qui vont leur permettre de faire synthétiser au pavot directement de la morphine ou de la codéine, deux antalgiques très utilisés en médecine.

Ces deux gènes codent pour deux enzymes, recherchée depuis plus de 50 ans par les biologistes. Ce sont des non-heme dioxygenases. En bloquant ces gènes, les scientifiques stoppent la synthèse de l’opium au stade de la codéine ou de la thébaïne, un alcaloïde proche de la codéine et de la morphine. Cette découverte va techniquement permettre de créer des plants de pavot qui synthétiseront dorénavant directement morphine et codéine, pour un coût largement inférieur à ce que coûte leur production actuellement.

Source

Dioxygenases catalyze the O-demethylation steps of morphine biosynthesis in opium poppy
Jillian M Hagel, Peter J Facchini
Nature Chemical Biology, 2010, Published online: 14 March 2010

University of Calgary :Unlocking the opium poppy’s biggest secret

Articles sur le même sujet