dimanche 4 décembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Nager ou courir, quel est le meilleur pour garder la ligne?

Faire de l’exercice est un bon moyen pour garder la ligne et réduire son risque cardiovasculaire. Mais est-ce que tous les types d’exercices apportent les mêmes bénéfices? Des scientifiques australiens, auteurs de cet article, avaient démontré préalablement que la natation provoquait une correction de la pression artérielle plus importante que la marche à pied. Ils ont voulu cette fois évaluer les bénéfices de la natation toujours en la comparant à la marche, mais par rapport à la perte de poids, à la modification de la répartition de masse grasse, des taux de lipides, de glucose et d’insuline dans le sang.

Ils ont recruté des femmes en bonne santé, âgées de 50 à 70 ans, sédentaires puisque leur seul exercice quotidien consistait en moins de 30 minutes de marche par jour, avec un BMI inférieur à 34. En moyenne, ces femmes avaient pris 0,5 kg par an depuis l’âge de 21 ans. 70% étaient ménopausées et 43,5% prenaient un traitement hormonal substitutif. Les 116 élues ont toutes fait d’abord 6 semaines d’entrainement puis ont été séparées en 2 groupes, un qui allait poursuivre avec de la natation, l’autre avec de la marche, en suivant les conseils d’un staff d’entraineurs pendant 6 mois, puis 6 mois toutes seules.

Elles avaient 3 séances par semaine, qui débutaient par 10 minutes d’échauffement musculaire, suivi de 5 minutes de stretching puis par 30 minutes de natation douce ou de marche et qui s’achevait par 10 minutes de repos et encore 5 minutes de stretching. L’intensité des entraînements, évalué par la fréquence cardiaque des participantes, était progressivement augmentée. Le volume et l’intensité de l’exercice étaient les mêmes pour les 2 groupes.

86% ont tenu le rythme jusqu’à 6 mois et 76% jusqu’à la fin de l’étude (ce qui est courageux!), Les participantes des deux groupes ont améliorée leur vitesse de marche sur une distance de 1,6 km, mais l’amélioration étaient 2 fois meilleure chez les nageuses. Seules les nageuses ont amélioré la distance nagée en 12 minutes.

A 6 mois, les nageuses avaient perdu en moyenne 0,6 kg de plus que les marcheuses, et à 12 mois la différence était de 1,1 kg. A un an, les nageuses avaient aussi une réduction du tour de taille de 1,5 cm et une réduction du tour de hanche de 1,1 cm de plus que les marcheuses.

Au niveau biologique, la nage apporte également plus de bénéfices avec une réduction du cholestérol plus importante  de 0,3 mM/L. Il n’y a avait pas de différence sur la glycémie (taux de sucre dans le sang), mais une réduction de la sécrétion d’insuline plus importante chez les nageuses.

Au total, cette étude menée chez des femmes préalablement sédentaires démontre qu’un entraînement d’intensité modérée utilisant la natation apporte un bénéfice plus important que la marche à pied  en terme de poids, de distribution de la masse grasse, de réduction du cholestérol et de la régulation de l’insuline.

Source

A comparison of the effects of swimming and walking on body weight, fat distribution, lipids, glucose, and insulin in older women—the Sedentary Women Exercise Adherence Trial 2
Kay L. Cox, Valerie Burke, Lawrence J. Beilin, Ian B. Puddey
Metabolism – Clinical and Experimental  DOI: 10.1016/j.metabol.2010.02.001

Crédit Photo Creative Commons by wili_hybrid

Articles sur le même sujet