Mercredi 17 septembre 2014

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Newsletter

ChargementChargement


Fécondation assistée : le régime méditerranéen augmente de 40% la chance d’être enceinte

Parmi les femmes qui suivent un traitement pour stérilité du couple, celles qui adhérent étroitement à un régime méditerranéen riche en légumes, huile végétale (olive) et poissons sont plus facilement enceintes, explique une étude publiée dans la revue américaine Fertility et Sterility. C’est en suivant les habitudes alimentaires de 161 couples traités pour troubles de la fertilité que des scientifiques hollandais retrouvent une amélioration de 40% du nombre de grossesses chez les femmes suivant au mieux un régime méditerranéen.

Les deux tiers des femmes inclues dans l’étude avaient bénéficié d’un fécondation in vitro et l’autre tiers d’une injection intracytoplasmique de sperme. Ces techniques sont utilisées quand la qualité du sperme est insuffisante pour mener à bien une fécondation naturellement. La fécondation se fait en laboratoire et les ovules fécondés sont réintroduits dans l’utérus de la femme.

Avant le début du traitement, les scientifiques ont analysés les habitudes alimentaires des couples pendant les mois précédents. Ils ont ainsi identifié deux catégories parmi les femmes. Il y  avait celles qui suivaient un régime méditerranéen comportant beaucoup de légumes, de l’huile végétale, du poissons et des féculents avec très peu de snack-food, et celles qui suivaient un régime “santé” c’est à dire riche en fruits, légumes, céréales, féculents, poissons, et pauvre en viande, snack-food, et mayonnaises.

30% des femmes très adhérentes au régime méditerranéen sont tombées enceintes après la fécondation in vitro ou l’injection intracytoplasmique de sperme. Ce taux est tombé à 25% chez celles suivant beaucoup moins bien le régime méditerranéen. 40% plus de femmes suivant strictement le régime méditerranéen sont tombé en femme par rapport à celles qui suivaient l’autre régime.

Si les deux types de régime ont des similarités, une des grandes différence, selon les auteurs et la consommation accrue d’huile végétale dans le régime méditerranéen. Les acides gras omega-6 présent dans ces huiles sont des précurseurs des prostaglandines, qui influent sur le cycle menstruel, l’ovulation et la persistance d’une grossesse. Les femmes très adhérentes au  régime méditerranéen avaient également un taux plus élevé de vitamine B6, plus élevé que celles y adhérent peu ou que celles suivant l’autre régime, un point intéressant sachant qu’une étude avait montré que donner de la vitamine B6 à des femmes qui avaient des difficultés à avoir un enfant, pouvait améliorer les chances de fécondation.

Cette étude ne peut pas constituer une preuve formelle de l’efficacité du régime méditerranéen car d’autres influences extérieures et non contrôlées par les scientifiques ont pu jouer. C’est cependant un premier pas montrant l’importance d’une alimentation particulière et saine que constitue le régime méditerranéen.

Source

The preconception Mediterranean dietary pattern in couples undergoing in vitro fertilization/intracytoplasmic sperm injection treatment increases the chance of pregnancy
Marijana Vujkovic, Jeanne H. de Vries,  Jan Lindemans, Nick S. Macklon, Peter J. van der Spek,  Eric A.P. Steegers, Régine P.M. Steegers-Theunissen
Fertility and Sterility , published online 02 March 2010.

Crédit Photo Creative Commons by Kuzeytac

Articles sur le même sujet