jeudi 29 septembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Chirurgie plastique : les françaises disent OUI, les américaines disent STOP

D’après un sondage réalisé en France, 45% des françaises seraient tentées par une chirurgie esthétique alors que seulement 4% à 6% y ont déjà eu recours; il s’agirait de restructurer le ventre (64%), les cuisses (50%), les fesses (38%) ou encore les seins (37%). En revanche, aux Etats-Unis, entre 2008 et 2009, le nombre de chirurgies esthétiques à chuté de 17%. Ce n’est pas un arrêt total mais bien un coup de frein sérieux.

Le chirurgie plastique comporte des actes chirurgicaux et des actes esthétiques, non chirurgicaux. Le top dix des actes chirurgicaux pour les femmes américaines, c’est l’augmentation des seins (21%), la liposuccion abdominale (19%), le correction des paupières et des poches (10%), la rhinoplastie (9%), l’abdominaloplastie (9%, retrait d’une grande poche de graisse abdominale), la réduction mammaire (8%), le lifting mammaire (7%), le lifting du visage (6%), le lifting du cou (2%), et le recollement des oreilles (1%).

Et quand elles ne veulent plus du bistouri, elles ont recours aux actes esthétiques, dont le top cinq est l’injection de botox, l’injection d’acide hyaluronique, l’épilation laser, la microdermabrasion, et le gommage chimique. Mais la chirurgie plastique ne concerne pas que les femmes : 900 000 hommes y ont recours chaque année, environ 9% du total des actes. Pour eux, les favoris sont la liposuccion, la rhinoplastie, la chirurgie des paupières, la réduction des seins (si,si), et l’implantation de cheveux.

Il y a eu 2,1 millions d’actes de chirurgie plastique en 2005, mais leur nombre a chuté à 1,5 millions en 2009. Popularisée par de grands show télévisés comme “The Swan” (vidéo) et “Miami Slice”, la chirurgie plastique était devenue un signe extérieur de richesse, et un cadeau pour les jeunes filles intégrant l’université. C’est selon les professionnels, la crise économique qui est responsable de la chute de la demande, faute de crédits disponibles. C’est aussi ce qui expliquerait que les femmes se tournent davantage vers les procédures les moins chères, les procédures non chirurgicales, dont 8,5 millions ont été pratiquées en 2009.

A la même question que celle qui fut posée aux françaises, 37% des américaines déclarent être tentées par la chirurgie esthétique, comme d’ailleurs 19% des américains.

Source

La chirurgie esthétique tenterait 45% des Françaises : L’Express on line
Par Reuters, publié le 13/03/2010 à 09:55

Taking a Nip Out of the Tuck par le New York Times
NATASHA SINGER

The Authoritative Source for Current US Statistics on Cosmetic Surgery
The american society for aesthetic plastic surgery. 2010.

Crédit Photo Wikipédia

Articles sur le même sujet