dimanche 25 septembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

L’alimentation qui réduit le risque de cancer du sein

Alors que le nombre de cancers du sein continue d’augmenter et que nombreux sont les facteurs de risques qui ne sont pas modifiables comme l’hérédité, pouvoir réduire ce risque par une alimentation plus saine est un atout qui ne peut être méconnu. C’est ce que nous apporte cette étude Irlandaise. En France, une femme sur 10 aura à faire face à un diagnostic de cancer du sein au cours de sa vie, le plus souvent entre 60 et 64 ans. Il entraîne le décès de 11 000 personnes par an et représente 40% des décès avant 65 ans. Malgré les campagnes de dépistage, l’augmentation de ce cancer est de 60% sur les trente dernières années. Alors quelles sont les modifications de l’alimentation permettant de réduire ce risque?

L’étude est basée sur une analyse de plusieurs études ayant inclues au total de 400 000 femmes, chaque étude associant, à la recherche du risque de cancer du sein, un type d’alimentation. Les auteurs ont distingués 2 grands types d’alimentation. La première riche en viande et en céréales modifiées, la seconde riche en fruits, en légumes et en céréales complètes. Le lien avec la quantité d’alcool ingérée a également été mesuré.

Une consommation riche en fruits, en légumes et en céréales complètes apparaît bénéfique et ce d’autant plus que leur consommation est importante : celles qui consomment le plus cette alimentation ont une réduction du risque de cancer du sein de 11% par rapport à celles qui l’incluent dans leur alimentation mais en quantité modérée. La différence de risque lié à l’alcool est encore plus importante ; les plus grandes consommatrices d’alcool ont un risque de cancer du sein augmenté de 21% par rapport à celles en consommant le moins ou pas du tout, peut être du fait que l’alcool accroît les oestrogènes chez les femmes ménopausées. En revanche, la quantité d’apports caloriques n’est pas retrouvé comme un facteur de risque y compris dans le régime riche en viande et en céréales modifiées.

Une alimentation riche en fruits, en légumes et en céréales complètes n’est donc pas seulement bonne pour lutter contre les risque de diabète et les risques de maladies cardiaques mais aussi pour réduire le risque de cancer du sein. La consommation d’alcool doit pour cela également rester mesurée.

Source

Dietary patterns and breast cancer risk: a systematic review and meta-analysis
Sarah F Brennan, Marie M Cantwell, Chris R Cardwell, Louiza S Velentzis and Jayne V Woodside
Am J Clin Nutr (March 10, 2010). doi:10.3945/ajcn.2009.28796

Crédit Photo Creative Commons by alasam

Articles sur le même sujet