dimanche 2 octobre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Cancer du poumon du fumeur : une détection précoce est dorénavant possible

Tous les fumeurs ne développerons pas un cancer du poumon et il n’est pas possible de savoir quels seront les 10 à 20% de fumeurs à être atteint. Pourtant, ce qui est certain, c’est que 90% des adultes développant un cancer du poumon le doivent à leur tabagisme. Le but de ces chercheurs américains était donc d’identifier les anomalies éclosant au sein des cellules qui constituent les bronches et les poumons afin de comprendre l’enchaînement menant vers un cancer du poumon.

Ces scientifiques avaient préalablement développé un marqueur capable de distinguer un fumeur, avec et sans cancer du poumon, mais incapable d’identifier les voies activant la survenue du cancer. Sur la base du concept selon lequel le génome des cellules du tractus respiratoires se modifient à cause des fumées du tabac, ils ont cherché à identifier les événements précoces précédant l’émergence d’un cancer. Ils ont constaté que la voie du PI3K est activé chez un patient cancéreux mais qu’elle l’est également au sein des voies respiratoires des fumeurs sans cancer. Ils ont pu constater également une activation importante et précoce de cette voie PI3K chez des fumeurs présentant une dysplasie, c’est à dire des cellules anormales mais sans cancer encore déclaré. Restait à démontrer qu’une action préventive sur cette voie du PI3K pouvait empêcher l’éclosion d’un cancer des poumons. Ils ont utilisé un médicament appelé myo-inositol qui a permis de faire régresser une dysplasie diagnostiquée chez des fumeurs à haut risque, ayant fumé un paquet de cigarettes par jour pendant 30 années. La régression des lésions allait de paire avec une réduction de l’activité de la voie PI3K. La médecine dispose donc dorénavant d’une méthode de détection précoce de certains cancers des poumons

Le nombre de patients ayant participé à cette étude était faible. Il reste maintenant à confirmer ce résultat dans une étude de plus grande taille.

Source

Airway PI3K Pathway Activation Is an Early and Reversible Event in Lung Cancer Development
Adam M. Gustafson Raffaella Soldi Christina Anderlind, Mary Beth Scholand, Jun Qian,Xiaohui Zhan, Kendal Cooper,Darren Walker, Annette McWilliams, Gang Liu, Eva Szabo,Jerome Brody, Pierre P. Massion, Marc E. Lenburg, Stephen Lam ,Andrea H. Bild, Avrum Spira
Sci Transl Med 7 April 2010:  Vol. 2, Issue 26, p. 26ra25

Crédit Photo Creative commons by NationalLungCancerPartnership

Articles sur le même sujet