Avoir une jambe plus longue que l’autre favorise l’arthrose du genoux

Une inégalité de longueur de jambe n’est pas un phénomène rare. Elle peut être liée à une vraie différence de longueur de membre ou à une malposition osseuse des hanches non détectée dans l’enfance. Personne ne s’en préoccupe en général et les interventions se résument le plus souvent, lorsque l’on s’en est inquiété, à porter une semelle sous le pied de la jambe la plus courte. Cette inégalité de longueur de jambe peut-elle porter à conséquence? Est-elle d’autant plus à surveiller qu’elle est supérieure à 1 centimètre?

C’est ce qu’a cherché à vérifier l’équipe du Dr Harvey. Ils ont recruté 3026 patients de 50 à 79 ans qu’ils ont suivi pendant 30 mois afin d’évaluer les évolutions chez ceux qui avaient une inégalité de longueur de jambe de plus de 1 centimètre ou de moins de 1 centimètre. Par rapport à une inégalité de longueur de jambe de moins de 1 centimètre, avoir une inégalité de longueur de jambe de plus de 1 cm multiplie par 2 le risque d’arthrose du genoux douloureuse et invalidante (30% vs. 17%), multiplie par 2 les signes radiologiques d’arthrose du genoux (53% vs. 36%) du côté de la jambe la plus courte. La jambe la plus longue peut également être touché avec un risque multiplié par 50%.

Il parait donc approprié de mettre en place un dépistage précoce. Le plupart des pédiatre son attentistes face à une inégalité des membres alors qu’il est possible de mettre en place très tôt une stratégie qui réalignerait les membres et devrait donc, théoriquement, réduire la progression vers l’arthrose à l’age adulte.

Source

Association of Leg-Length Inequality With Knee Osteoarthritis: A Cohort Study
William F. Harvey, Mei Yang, Theodore D.v. Cooke, Neil A. Segal, Nancy Lane, Cora E. Lewis, and David T. Felson
Annals of Internal Medicine, 2010; 152: 287-295


Crédit Photo Creaticve Commons by planetc1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *