vendredi 30 septembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Du maïs orange pour éviter la cécité des enfants et lutter contre la dégénérescence maculaire

La coopération internationale entre scientifiques fait parfois des merveilles. Une collaboration entre scientifiques Américains, Chinois et Mexicains est à la source d’une découverte qui pourrait avoir des répercussions importante en Afrique noire, en Asie mais aussi chez nous. Ces scientifiques ont démontré qu’ils étaient capables, en modifiant l’expression d’un gène nouvellement découvert du maïs, d’accroître le niveau de bêta-carotène dans ses grains.

Ce maïs est d’un type particulier puisqu’il est orange, du fait d’un niveau déjà élevé de bêta-carotène contenu à l’état naturel. Il est actuellement cultivé dans certains pays d’asie, d’amérique du sud et en italie du nord. Consommé par l’homme, le bêta-carotène est transformé en vitamine A. Or les carences en vitamine A sont responsables, selon l’OMS, de près de 500 000 cas de cécité touchant des enfants en Afrique noire et en Asie du sud-est. La moitié de ces enfants décèderont dans l’année suivant la perte de la vision. C’est donc une approche particulièrement intéressante et économique qui pourrait être mis en place avec la culture de ce maïs orange dans les pays où les carences en vitamine A sont particulièrement importantes chez les enfants.

En fait, le gène que les scientifiques ont appris à réguler est un gène qui altère normalement le bêta-carotène présent dans le maïs à l’état naturel, en le transformant par hydroxylation. Réduire l’activité de ce gène permet au maïs de conserver une grande quantité de bêta-carotène qui sera alors ingérée lors de la consommation du maîs et transformée en vitamine A dans l’organisme.

Mais les scientifiques n’en sont pas restés là. Car inversement, si ils poussent le gêne à être encore plus actif, alors ils transforment par hydroxylation tout le bêtacarotène en une molécule connue sous le nom de zeaxanthine. La zeaxanthine est présente dans votre rétine au niveau de la macula. C’est aussi un antioxydant puissant, utilisé comme supplément alimentaire pour lutter contre la dégénérescence maculaire, une destruction progressive de la rétine, première cause de cécité dans les pays occidentaux. Manger ce type de maïs augmentera sa concentration au niveau rétinien.

On peut donc imaginer que la culture de ce maïs orange, produisant du betacarotène, soit implantée en Afrique et en Asie tandis qu’une seconde variété, produisant de la zeaxanthine, soit développée en Europe et aux Etats-Unis.

Source

Rare Genetic Variation at Zea Mays crtRB1 Increases ß-Carotene in Maize Grain
Jianbing Yan, Catherine Bermudez Kandianis, Carlos E. Harjes, Ling Bai, Eun-Ha Kim, Xiaohong Yang, Debra J. Skinner, Zhiyuan Fu, Sharon Mitchell, Qing Li, Maria G. Salas Fernandez, Maria Zaharieva, Raman Babu, Yang Fu, Natalia Palacios, Jiansheng Li, Dean DellaPenna, Thomas Brutnell, Edward S. Buckler, Marilyn L. Warburton & Torbert Rocheford
Nature Genetics, 42, 322-327 (21 March 2010)

Crédit Photo Creative Commons by Strata Chalup

Articles sur le même sujet