mercredi 28 septembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Adoption dans les pays de l’est : 50% des enfants souffrent d’un syndrome d’alcoolisme foetal

De nombreux couples ne pouvant avoir d’enfant ont recours à une adoption. Les enfants adoptés viennent  souvent des pays d’Europe de l’est.

A partir des années 1990, la Russie a accepté que des enfants Russes soient adoptés par des familles américaines. 47 000 enfants ont ainsi été adoptés entre ces 10 dernières années. Il y a quelques semaines, un incident a provoqué la colère de la Russie qui a menacé de suspendre cette autorisation ; un couple américain a mis son enfant adopté de 7 ans dans un avion à destination de Moscou, expliquant qu’il leur était devenu impossible de continuer à l’élever du fait de son comportement violent et de ses importants problèmes psychologiques.

2500 enfants adoptés dans les pays de l’est vivent également en Suède. Une étude suédoise a voulu évaluer la fréquence des troubles neurologiques chez ces enfants et en particulier ceux pouvant être liés à un alcoolisme maternel pendant la grossesse

Les scientifiques ont retrouvé 71 enfants adoptés entre 1993 et 1997 par des couples suédois qui venaient de Russie, de Lettonie, de Pologne, d’Estonie ou de Roumanie. Ces enfants ont bénéficié d’un bilan pédiatrique, d’une évaluation neuropsychologique et d’un  bilan ophtalmologique, 5 années après leur adoption.

Un syndrome d’alcoolisme foetal total ou partiel a été diagnostiqué chez 52% des enfants adoptés. Le syndrome d’alcoolisme foetal est une manifestation neurologique qui associe diversement altération de la croissance, diformités faciales, déficits neurologiques, faible QI, difficultés d’apprentissage, troubles auditifs et visuels, et problèmes comportementaux. Ce syndrome était complet chez 30% des enfants, un syndrome partiel chez 14%, des anomalies de naissance liées à l’alcool chez 11%, tous ayant aussi ce syndrome d’alcoolisation foetal. Une arriération mentale ou des anomalies importantes du système cognitif ont été diagnostiquées chez 23% des enfants, un autisme chez 9%, un syndrome d’hyperactivité/inattention chez 51% et des troubles de la coordination motrice chez 34%.

L’exposition foetal à l’alcool provoque des troubles neuropsychologiques majeurs qu’un changement radical d’environnement ne suffit pas à améliorer. Ce syndrome touche en France 7000 nouveaux nés par an; 500 000 français souffrent à des degrés divers des séquelles de l’alcoolisation fœtale

Source

Prenatal Alcohol Exposure and Neurodevelopmental Disorders in Children Adopted From Eastern Europe
Magnus Landgren, Leif Svensson, Kerstin Strömland, Marita Andersson Grönlund

Pediatrics,
published online April 12, 2010

Crédits photo : US Army Africa

Articles sur le même sujet