dimanche 4 décembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Un oméga-3 réduit le risque de cancer colique d’origine familial

En 1997, des chercheurs avaient montré que l’huile de poisson, enrichi de deux acides gras (acide eicosapentaénoïque et acide docosahexaénoïque), pouvait réduire la survenue de tumeur du colon chez des souris mâles. D’autres travaux ont confirmé que l’acide gras oméga-3 eicosapentaénoïque (EPA) avait une action anticancéreuse au niveau du colon. Un équipe anglaise publie dans la grande revue de gastroentérologie, GUT, les résultats très attendu de l’évaluation de cet oméga-3 chez l’homme et plus particulièrement chez des patients à risque de cancer du colon familial (10% des cas de cancers du colon en France). L’étude a été menée contre placebo. Ces patient sont suivis régulièrement par coloscopie afin de rechercher des polypes précancéreux.

55 patients ont été recrutés et répartis en 2 groupe, l’un traité par 2 grammes par jour d’EPA et les autres par un placebo. Cela a duré 6 mois. L’objectif était de comparer les coloscopies avant et après traitement et d’évaluer l’effet éventuel du traitement.

Au bout de 6 mois, chez les patients traités par l’EPA, les scientifiques ont retrouvé une différence moyenne significative de 22,4% du nombre de polypes entre les 2 groupes : il y avait une réduction de 12% dans le groupe traité et une augmentation de 10% dans le groupe placebo. Ils ont également constaté une différence de 30% de la taille moyenne des polypes (somme des diamètres/nombre de polypes) entre les deux groupes, lié à une réduction de 12,5% dans le groupe traité contre une augmentation de 17% dans le groupe placebo. Le taux d’EPA mesuré dans la muqueuse des patients traités était logiquement plus élevé. La tolérance du traitement a été bonne.

L’acide gras polyinsaturé oméga-3 est retrouvée dans l’huile de poissons tels que le saumon, le maquereau ou le hareng. La prise de 2 grammes par jour de cet acide gras oméga-3 semble pouvoir partiellement réduire le nombre et la taille des polypes chez des patients  sous surveillance médicale du fait d’un haut risque héréditaire de cancer du colon.

Source

Eicosapentaenoic acid reduces rectal polyp number and size in familial adenomatous polyposis
Nicholas J West, Susan K Clark, Robin K S Phillips, John M Hutchinson, Roger J Leicester, Andrea Belluzzi, Mark A Hull
Gut, Published Online First 26 March 2010

A fish oil derived concentrate enriched in eicosapentaenoic and docosahexaenoic acid as ethyl ester suppresses the formation and growth of intestinal polyps in the Min mouse
Paulsen JE, Elvsaas IK, Steffensen IL, Alexander J
Carcinogenesis. 1997 Oct;18(10):1905-10

Crédit Photo Creative Commons by pnoeric

Articles sur le même sujet