Enfants : Les troubles du langage pourraient être liés à une activité « épileptique » du cerveau

Une activité épileptique du cerveau est capable d’altérer le développement de l’apprentissage du langage chez l’enfant, révèle une thèse de médecine soutenue à Göteborg en Suède. Un électroencéphalogramme devrait donc être réalisé plus fréquemment chez les enfants ayant des troubles d’apprentissage importants afin d’identifier ceux qui pourraient souffrir d’activité épileptique et bénéficier d’un traitement médical.

L’étude a été mené chez 60 enfants divisés en trois groupes. Le premier groupe regroupait des enfants ayant des troubles d’apprentissage du langage (élocution lente, difficulté de compréhension, difficultés d’expression), le second groupe des enfants épileptiques, et le troisième groupe des enfants associant troubles du langage et activité épileptique du cerveau sans crise épileptique.

L’étude montre que les épilepsies et l’activité épileptique du cerveau (sans forcément de crise) étaient plus fréquentes chez les enfants ayant des troubles d’apprentissage du langage à leur début scolaire, que chez les autres enfants.

Les problèmes de langage les plus importants ont été caractérisés chez les enfants ayant une activité épileptique du côté gauche du cerveau, la partie du cerveau contrôlant la capacité linguistique.

Parmi les enfants associant activité épileptique cérébrale et crises d’épilepsies, peu avaient des capacité linguistiques parfaites

Ainsi cette étude montre que la détection d’une activité épileptique cérébrale devrait être menée chez les enfants présentant des troubles du langage car un traitement médical pourrait alors leur être prescrit pour bloquer cette activité épileptique. L’électroencéphalogramme est un examen simple, non invasif et peu coûteux.

Source

Speech and language dysfunction in childhood epilepsy and epileptiform EEG activity
Gunilla Rejnö-Habte Selassie
UNIVERSITY OF GOTHENBURG 2010

Crédit Photo Creative Commons by massdistraction

2 thoughts on “Enfants : Les troubles du langage pourraient être liés à une activité « épileptique » du cerveau

  1. mon fils agé de 6 ans a un retard de language et épileptique nocturne.On n’a découvert son problème à l’age de 2 ans et son épilepsie seulement en février 2010.Les spécialistes nous disent qu’il a un retard de 3 ans, depuis février il est sous micropakine mais je trouve qu’il n’y a pas beaucoup de changement.Il est suivi par une orthophoniste ( 2 fois par semaine), par une psychomoticienne (1 fois par semaine), par une neurologue,une enseignante spécialisée, par une autre orthophoniste dans un centre spécialisé pour le retard de language,par la pédopsychiatre et par une psychoneurologue,sans oublié la psychologue scolaire et le médecin scolaire et avec tout ça mon fils n’y arrive pas. L’école pour lui est un calvaire.Que faut il faire ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *