samedi 3 décembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Il vaut mieux contrôler sa pression artérielle à la maison

L’hypertension artérielle est de plus en plus fréquente chez l’adulte. Le nombre de personne ayant une tension artérielle élevée augmente régulièrement (11 millions de Français sont actuellement traités pour une hypertension artérielle soit plus d’un adulte sur cinq,  30% des adultes de plus de 35 ans sont hypertendus et 65% des plus de 70 ans).

Or une tension artérielle élevée est un facteur de risque important des maladies cardiovasculaires, accident vasculaire cérébral, infarctus du myocarde et insuffisance cardiaque. La contrôler, c’est à dire ramener la tension artérielle systolique en dessous de 140 mmHg et la tension artérielle diastolique en dessous de 90 mmHg, permet de réduire ce risque. C’est ce que contrôlent les médecins consultés par un patient hypertendu. Pourtant, venir au cabinet médical a un effet particulier appellé l’effet blouse blanche : être face au médecin a tendance à augmenter les chiffres de la pression artérielle.

Une nouvelle étude publiée dans la revue médicale Hypertension a voulu vérifier si la prise de tension artérielle au domicile (automesure) donnait une meilleure évaluation du risque que les prises de pression artérielles réalisées au cabinet médical. 2081 patients hypertendus âgés de 45 à 74 ans ont été suivis sur une période de 7 ans. Au cours de cette période, 162 patients ont subi un accident cardiovasculaire (décès d’origine cardiovasculaire, infarctus du myocarde, accident vasculaire cérébral, hospitalisation pour insuffisance cardiaque, angioplastie coronaire, pontage coronaire). 118 sont décédés.

Les auteurs mettent en évidence que le meilleur prédicteur d’accident vasculaire, d’infarctus et de décès est la pression artérielle mesurée au domicile. Cette pratique, encore peut diffusée, pourrait donc offrir des avantages dans le suivi et le contrôle de la tension artérielle.

Néanmoins, ce sera toujours le médecin qui, à la vue des chiffres de la tension artérielle mesurés au domicile, restera le mieux placé pour ajuster le traitement antihypertenseur.

Source

Home-Measured Blood Pressure Is a Stronger Predictor of Cardiovascular Risk Than Office Blood Pressure. The Finn-Home Study
Teemu J. Niiranen, Marjo-Riitta Hänninen, Jouni Johansson, Antti Reunanen, Antti M. Jula
Hypertension. 2010 Published online before print April 12, 2010

Crédit Photo Creative Commons by HazPhotos

Articles sur le même sujet