lundi 26 septembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Les céréales complètes réduisent la mortalité chez le diabétique de type 2

La consommation de céréales complètes est associée à moins de complications cardiovasculaires et à une vie plus longue. Cette notion n’avait pas été vérifiée chez le diabétique qui est, du fait de sa maladie, sujet à trois fois plus des complications vasculaires, cardiaques et rénales, que les non diabétiques. L’équipe de scientifiques du département de nutrition de l’université d’Harvard publie dans la grande revue de cardiologie, Circulation, les résultats de l’étude cherchant à vérifier cette protection apporté par les céréales entières chez les diabétiques. Chez la femme diabétique de type 2, la consommation de céréales complètes et de ses différents composants, le son, les fibres, et les germes, réduit de 35% le risque de décès lié aux maladies cardio-vasculaires et de 28% le risque de décès d’autres causes, en comparaison à ceux qui n’en consomment pas ou peu.

Les scientifiques ont travaillé à partir d’un registre de 121 700 femmes, infirmières. 7822 étaient diabétiques de type 2, une pathologie diagnostiquées après l’âge de trente ans. Elles ont répondu a de nombreux qustionnaires concernant leur mode de vie, leur alimentation, et leur maladie. En particulier, concernant leur alimentation, elles devaient calculer ave c précision leur consommation de céréales complètes ainsi que de ses différents composants, le son, les germes, et les fibres provenant des céréales, cela quantifié en grammes par jour. Le suivi a duré près de 26 années.

Sur les 26 années de suivi, 852 décès sont survenus dont 295 d’origines cardiovasculaires. En fonction de leur consommation de céréales complètes, de son, de germes et de fibres, les patientes étaient classées en 5 groupes, des plus consommatrices au moins consommatrices. Par exemple, dans le premier groupe, les plus grandes consommatrices de son en prenaient 10 grammes par jour et dans le cinquième groupe, les moins consommatrices en prenaient moins de 1 gramme par jour.

Après ajustement pour les différences d’âges entre les participantes, celles qui consommaient le plus de céréales complètes, de son, de germes et de fibres obtenaient une réduction de -16% à -31% du risque de décès, en clair elles vivaient plus longtemps que celles qui en consommaient le moins.

D’autres facteurs peuvent influencer ce risque : la consommation de fruits et de légumes, l’exercice physique, le tabagisme,…etc, et tous ces facteurs doivent être pris en considération dans calcul de risque global. Lorsqu’ils sont effectivement considérés, seule la consommation de son reste fortement liée à une réduction de la mortalité. La consommation de son, qu’il s’agisse de son consommé seul ou au sein de céréales entières, réduit le risque de décès cardiovasculaire de 35% et de 28% le risque de décès d’autres causes, au sein du groupe qui en consommait 10 grammes par jour par rapport au groupe qui en consommait moins de 1 gramme par jour.

Les céréales complètes et en particulier le son, consommé en petite quantité tous les jours, entraînent une réduction de la mortalité totale et de la mortalité cardiovasculaire chez les femmes diabétiques. Ces résultats peuvent suggérer un bénéfice chez tous les diabétiques de type 2, concluent les auteurs.

Source

Whole-Grain, Cereal Fiber, Bran, and Germ Intake and the Risks of All-Cause and Cardiovascular Disease-Specific Mortality Among Women With Type 2 Diabetes Mellitus
Meian He, Rob M. van Dam, Eric Rimm, Frank B. Hu, and Lu Qi.
Circulation
, 2010, published online on May 10, 2010

Crédit Photo Creative Commons by Reini68

Articles sur le même sujet