samedi 3 décembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Les disrupteurs endocriniens, dont le Bisphénol A, sont cancérigènes

Le public doit être protégé des effets secondaires des disrupteurs endociniens. Tel est le cri d’alarme que renouvelle un article publié dans la revue Nature Reviews Endocrinology. Les auteurs, sous l’égide de la fondation Parsemus et de l’institut National de la Santé américain (National Institutes of Health) rapportent que les preuves scientifiques sont maintenant suffisamment importates pour qu’il soit nécessaire de changer radicalement de politique environnementale et de politique de santé publique dans le but d’engager des stratégies de protection de la population :”La force et l’étendue des recherches existantes sur les effets négatifs des disrupteurs endocriniens, dont le bisphénol A, justifient une action immédiate pour réduire l’exposition aux disrupteurs endocriniens, en particulier pour protéger le foetus et les femmes en âge de procréer” écrit Carlos Sonnenschein, professeur de l’université de Médecine de Tufts.

Les disrupteurs endocriniens peuvent alétrer la formation des organes pendant le développement des foetus. “Les preuves scientifiques montrent que l’exposition au bisphénol A contribue à la survenue de pathologies à l’âge adulte, telles que l’accroissement du nombre de cancers”. Ces dérivés chimiques sont également en liaison avec la survenue d’obésité, de troubles du comportement et d’infertilité.

Les auteurs Soto et Sonnenschein désignent en particulier le bisphénol A, un produit chimique qu’ils étudient depuis 15 ans. Le bipshénol qui se trouve par exemple dans les bouteilles en plastique d’eau minérale, les récipients de cuisine en plastique, ou encore recouvre l’intérieur des cannettes, est omniprésent dans les pays industrialisés et provoque la survenue de nombreux cancers, selon leurs travaux.

Ils recommandent une action rapide pour diminuer cette exposition environnementale extrêmement toxique.

Source

Environmental causes of cancer: endocrine disruptors as carcinogens
Soto AM, Sonnenschein C.
Nature Reviews Endocrinology, May 25, 2010

Crédit Photo Creative Commons by Daquella manera

Articles sur le même sujet