jeudi 29 septembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Y-a-t’il un lien entre le poids et la durée du sommeil?

Le nombre de personnes obèses a doublé en 25 ans. Cette obésité s’associe à un accroissement du risque de maladies cardiovasculaires, de diabètes et de cancers. Un sommeil court peut accroître le risque de l’obésité en modifiant les hormones responsables de la régulation de l’appétit. Le but de cette étude, menée par des médecin de Tampa aux Etats-Unis, était d’évaluer si un lien pouvait exister entre la durée du sommeil et une obésité. Pour cela un groupe de 5487 femmes âgé en moyenne de 55 ans, a été interrogé au cours d’un interview téléphonique très complet permettant d’obtenir toutes les réponses nécessaires sur la durée et la qualité du sommeil, le mode de vie, le mode de vie alimentaire, l’activité physique, la vie du foyer, le tabagisme, les études…

10% des femmes dormaient moins de 6 heures par jour, 21,5% dorment entre 6 et 7 heures, 30% entre 7 et 8 heures, 34% entre 8 et 9 heures et 5% plus de 9 heures. Ce sont les femmes les plus âgées qui dorment le moins. Un tabagisme ancien était également très fortement corrélé avec un sommeil de moindre durée. Les femmes mariées dorment mieux que les femmes vivant seules, comme celles qui pratiquent une activité physique ou qui travaillent.

Les femmes qui dormaient le moins étaient plus fréquemment ménopausées, vivaient plus souvent seuls, avaient fait moins d’études, et ne participaient à aucune activité physique. Un emploi salarié était moins fréquent pour les femmes dormant le moins et les femmes dormant le plus.

Les femmes obèse (IMC>30) et sévèrement obèses (IMC>40) rapportent plus souvent une durée de sommeil faible. Ces effets sont probablement liés à des apnées du sommeil. En comparaison avec les femmes dormant 7 à 8 heures par nuit, les femmes dormant moins de 6 heures sont  plus souvent obèses (risque multiplié par 89%).

L’étude ne retrouve en revanche pas d’association entre un Indice de Masse Corporel faible et une durée de sommeil allongé.

Source

Sleep duration and obesity in a population based study
Singh M, Drake CL, Roehrs T, Hudgel DW, Roth T.
Sleep Medicine 11(2010) 447-451

Crédit Photo Creative Commons by jek in the box

Articles sur le même sujet