mardi 27 septembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Coupe du Monde de Football FIFA 2010 en Afrique du Sud : Quelles précautions avant de partir?

Du 11 juin au 11 juillet 2010 aura lieu, comme chaque 4 années depuis 1930, la coupe du monde de football. Celle-çi se déroulera en Afrique du Sud. Elle se jouera dans 9 villes. La sécurité est le principal problème à gérer par le gouvernement Sud-Africain et les autorités organisatrices. L’Afrique du Sud est au 96 ème rang mondial en terme de sécurité avec 543 homicides/millions d’habitants et par an. Seulement 31% de Sud Africains déclarent sortir la nuit sans appréhension. 41 000 policiers seront déployés et près de 100 millions de dollars ont été dépensés en achat de matériel de surveillance tel que des hélicoptères.

Les voyageurs qui se rendront en Afrique du Sud sont-ils conscients des dangers auxquels ils seront exposés, problèmes de sécurité physiques mais aussi sanitaires?La route n’est pas non plus très sûre. En 2008, 14 000 morts ont été enregistrés sur les routes pour une population de 47 millions d’habitants (4 fois plus qu’en France).

En termes de sécurité sanitaire, un nombre important et varié de pathologies attend le visiteur, parmi lesquels le VIH, la rage, la grippe, épidémique d’avril  à septembre (hémisphère sud) avec une possibilité de résurgence du H1N1, sans compter les nombreuses et diverses maladies transmises par les insectes comme le paludisme et le typhus. 18,1% de la population entre 15 et 49 ans est porteuse du VIH. La transmission par les prostituées est un des soucis des organisateurs. Concernant la malaria et le typhus, le risque est faible si les visiteurs restent en  ville. Les cas connus d’infections sont rapportés en général après les visites des grand parcs animaliers. La rage est endémique dans la province du Kwazulu natal, transmise par les morsures d’animaux.

Pour voyager en Afrique du Sud, un certain nombre de vaccinations sont recommandées, la vaccination contre l’hépatite A (contamination par l’eau et les aliments) et B (transmission sexuelle et sanguine), contre la poliomyélite, la diphtérie, la typhoïde et le tétanos (les français sont en général vaccinés depuis leur enfance, mais le tétanos, c’est tous les 10 ans et de nombreux adultes ne sont plus protégés), la rage, si vous prévoyez de quittez les villes, la fièvre jaune (si vous voyagez dans d’autres pays d’Afrique), et les méningites A et C. Une protection adaptée contre les moustiques et autres insectes piqueurs est indispensable et un traitement prophylactique antipalludéen doit se discuter en fonction des lieux que vous visiterez.

En 2006, en Allemagne, les organisateurs de la coupe du monde ont relevé que la majorité des infections étaient dues aux salmonelles, aux campylobacters, aux novovirus, rotavirus, à la giardiase (parasite intestinal provoquant des diarrhées), pathologies essentiellement gastrointestinales liées à l’alimentation. Un afflux de 3,5 millions de touristes est attendu pour la coupe du monde de football en Afrique du Sud. Les “forces sanitaires” déployées auront fort à faire.

Bonne coupe du Monde…

Source

Travelling to South Africa for the 2010 FIFA World Cup
Peter A. Leggat, Marc T.M. Shaw and Stephen Toovey
Travel Medicine and Infectious Disease Volume 8, Issue 2, March 2010, Pages 74-78

Crédit Photo Creative Commons by warrenski
Including a Special Issue on TB

Articles sur le même sujet