dimanche 25 septembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Les Etats-Unis également responsables de la grippe?

Chaque année, les épidémies de grippe causent à travers le monde de 250 000 à 500 000 morts, le virus de la grippe A étant le plus mortel (ce que l’on appelle la grippe saisonnière). Classiquement, la grippe est originaire d’Asie du sud est et de Chine puis diffuse à travers le monde. Des scientifiques du Michigan ont reconstruit l’histoire génétique du virus de la grippe H3N2 dont des échantillons avaient été collectés à  travers le monde de 1998 à 2009, soit pendant 11 années. Ils confirment que la Chine et l’Asie du Sud  sont au coeur du réseaux de transmission de la grippe. Cependant, ils mettent en évidence que le virus de la grippe circule très dynamiquement pendant plusieurs saisons, poursuivant des migrations entre le nord et le sud. Et dans cette circulation, les Etats-Unis jouent le role de hub. Avec la Chine et l’Asie du sud, les Etats-Unis sont le coeur du système évolutionnel du virus de la grippe.

Tous les virus ne meurent pas à la fin de l’hiver. Certains migrent en amérique du sud, d’autres plus loin encore. Les scientifiques retrouvent bien une migration du virus des régions tempérées vers les tropiques à la fin de l’hiver.

Cette dynamique du virus de la grippe doit influencer les décisions de santé publique. En effet, les Etats Unis étant comme l’Asie, un des tremplin de migration les mesures thérapeutiques prisent aux Etats-Unis auront des répercutions dans l’ensemble du monde. Par exemple, l’utilisation d’antiviraux va générer des mutants résistants qui pourront ensuite contaminer, sans réaction possible, les autres pays du monde. Mais cette information des flux viraux  est également importante pour la synthèses de vaccins spécifiques. Par exemple, un vaccin destiné à l’Amérique du sud devra être synthétisé à partir des virus de la grippe circulant déjà aux Etats-Unis et non pas être, par exemple, importés d’Europe. De plus la mise en place d’une vaccination de masse aux Etats-Unis pourrait engendrer une baisse de circulation au niveau mondial des virus de la grippe.

En réalisant ce type de recherche, il est possible de savoir exactement d’où vient et ou va le virus dans le monde. La surveillance doit dorénavant être mondiale. Le premier cas de virus H1N1 a été diagnostiqué aux Etats-Unis. Les experts ne savent toujours pas réellement quelle est son origine, mais les analyses génétiques suggèrent qu’il provient d’élevages de cochons et a probablement circulé pendant de nombreuses années avant qu’il soit détecté et réalise la pandémie de l’année 2009.

Source

Global Migration Dynamics Underlie Evolution and Persistence of Human Influenza A (H3N2)
Trevor Bedford, Sarah Cobey, Peter Beerli,Mercedes Pascual
Plos Pathogens 2010

Articles sur le même sujet