lundi 5 décembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Des doses trop élevées de vitamine D favorisent les chutes des personnes âgées.

La supplémentation en vitamine D des personnes âgée est supposée bénéfique pour lutter contre l’ostéoporose, les fractures et même pour réduire les chutes. Pourtant les études donnent des résultats très contrastés. Certaines retrouvent une réduction du risque fracturaire, d’autre une absence d’efficacité. L’adhérence au traitement reste un determinant majeur de l’efficacité du traitement.  Quant-à la reduction des chutes des personnes âgées traitées par un  supplément de vitamine D, une dose de 700 UI quotidienne  de vitamine D semble les réduire de 19% à 26%.  L’hypothèse de cette nouvelle étude était donc de donner des doses fortes de vitamine D en une seule fois par an afin de réduire encore plus le nombre de chutes tout en facilitant l’adhérence au traitement.

2256 femmes agées de 70 ans ou plus, considérées à risque de fracture ont accepté de participer à l’étude. La moitié a pris 500 000 UI de cholécalciferol en une seule prise. L’autre moitié a pris un placebo.

Au total pendant la durée de l’étude, 5404 chutes ont été enregistrées. 76% des femmes ayant pris de la vitamine D sont tombées au moins une fois et 68% des femmes ayant pris le placebo. Il y a eu des chutes plus nombreuses dans le groupe traité par la vitamine D et cela, quelque soit le type de chutes considérées, chute avec fracture, chute sans fracture, ou chute avec lésion de la peau.

Le nombre de fractures a égéalement été plus nombreux dans le groupe traité par la vitamine D : 155 femmes sous vitamine D ont eu 171 fractures alors que 125 sous placebo ont eu 135 fractures. Le taux de fractures sous vitamine D a été de 4,9% contre 3,9% sous placebo.

Pour les femmes prenant la vitamine D,  les fractures ont été particulièrement fréquentes dans les trois mois suivant la prise du medicament.

A l’inverse de ce qui avait été prévu, une forte dose annuelle de vitamine D donnée sous forme de Cholecalciferol, non seulement augmente le nombre de chutes mais aussi le nombre de fractures chez les personnes âgées. Le taux de vitamine D sanguin mesuré chez un groupe de participantes était pourtant toujours en moyenne 41% supérieur à celui du groupe comparateur.

Dans le passé, une étude menée chez 10 000 hommes et femmes, avait montré que 300 000 UI  de vitamine D données sous forme injectable, provoquaient une augmentation du nombre de fractures.

Deux hypothèses sont proposées pour interpreter ces résultats. Soit c’est le type de viatmine D et son mode d’administration annuelle qui est en cause, soit, comme le propose un éditorial publié dans la revue, le vitamine D fait tellement de bien aux patients qu’ils augmentent considérablement leur activités et prennent plus de risques, font plus de choses, se déplacent plus, résultant en un plus grand nombre de fractures. Cette dernière hypothèse sera préférée par ceux convaincus de l’importance de la prise de vitamine D en une prise annuelle. Pour les autres, iI est nécessaire d’en rester aux produits et aux dosages ayant démontré réellement leur efficacité.

Source

Annuals high-dose oral vitamin D and falls and fractures in older women
Kerrie M. Sanders, Amanda L. Stuart, Elizabeth J. Williamson, Julie A. Simpson, Mark A. Kotowicz, Doris Young, Geoffrey C. Nicholson
JAMA 2010;303(18):1815-1822.

Crédit Photo Creative Commons by ingirogiro

Articles sur le même sujet