samedi 3 décembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Envoyer un texto en voiture peut tuer tout autant que l’alcool (vidéo)

(Attention, la vidéo est très réaliste, donc à réservé à un public averti)

Trois amies sont en voitures. Il fait beau. Elles s’amusent. Celle qui conduit décide d’envoyer un texto et c’est l’accident…C’est une vidéo réalisée en Angleterre de la même teneur que la vidéo de la sécurité routière rendue publique la semaine dernière en France (voir notre article Docbuzz), le texto a juste remplacé l’alcool.

Si il est encore difficile d’apprécier correctement l’augmentation du risque d’accident lié à la distraction du conducteur, une étude américaine montre que 28% des accidents, soit 1,6 millions d’accidents, ont lieu lorsque le conducteur téléphone ou envoi des texto tout en conduisant. Une autre montre que envoyer des texto en conduisant multiplie par 23 le risque de collision avec un autre véhicule. L’utilisation de kit mains libres ne change rien, c’est la distraction du conducteur qui est en cause.

Une question fréquemment posée est pourquoi parler à un téléphone est beaucoup plus dangereux que parler avec un autre occupant du véhicule? Il y a en fait plusieurs raisons : la première est le risque associé à la manipulation du téléphone, des études cognitives ont montré que l’être humain est incapable de mener plusieurs tâches simultanément et nos neurones sont utilisés de manières différentes si l’on parle à une personne proche ou à travers un téléphone. Pour expliquer la situation autrement à ses patients l’auteur de l’article leur pose en général cette question ” Comment vous sentiriez vous si le chirurgien qui vous opérait de l’appendicite parlait en même temps au téléphone, avec un kit main libre bien-sûr?” Cette question contient toute l’essence du problème, quelle concentration a-t-on vraiment de disponible pour nos mains lorsque l’on est engagé dans une conversation téléphonique?

Une autre question fréquemment posée est est-ce que parler à un téléphone est beaucoup plus dangereux que de se mettre du mascara, se raser ou lire une carte tout en conduisant, des choses que nous avons déjà vu faire par certains conducteurs? En fait toute activité qui distrait un conducteur de manière visuelle ou cognitive augmente le risque d’accident. C’est juste que téléphoner est beaucoup plus répandu.

Les médecins ont un rôle éducatif et de prévention des risques encourues par leurs patients. Les risques liés aux voitures en font partie. Ne pas les discuter et les combattre revient à laisser nos patients face au danger.

Source

The Most Primary of Care %u2014 Talking about Driving and Distraction
Amy N. Ship
New England Journal of Medicine, 2010; 362 (23): 2145-2147 [link]

Articles sur le même sujet