samedi 1 octobre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Bisphénol A : Effets sur la reproduction – Une expertise collective de l’Inserm

Le 4,4-isopropylidènediphénol, plus couramment appelé bisphénol A (ou BPA), est un composé chimique de synthèse utilisé dans la fabrication industrielle des plastiques de type polycarbonates et des résines époxy.

Les polycarbonates sont présents dans un grand nombre d’objets courants (CD, lunettes, certaines bouteilles plastiques, biberons) ; on retrouve les résines époxy dans les revêtements intérieurs des boîtes de conserve ou les amalgames dentaires. Le bisphénol A entre également dans la composition du PVC et de certains plastifiants, dans les papiers thermosensibles et dans la fabrication des substances ignifugeantes capables de retarder la combustion des matières plastiques et textiles.

Le bisphénol A est actuellement classé en tant que substance reprotoxique de catégorie 3, c’est-à-dire jugée “préoccupante pour la fertilité de l’espèce humaine” en raison “d’effets toxiques possibles” mais non démontrés sur la reproduction. Les évaluations de risque réalisées à la demande des agences sanitaires internationales ont conduit à définir une dose journalière admissible de 50 µg de BPA par kg de poids corporel et par jour, soit 2,5 mg par jour pour un individu de 50 kg.

Au cours des dernières années, un nombre croissant de travaux menés dans des laboratoires de recherche académiques ont documenté des effets divers du BPA sur la reproduction. Ces travaux ne permettent pas à l’heure actuelle d’avoir des certitudes sur la toxicité du BPA ; ils constituent néanmoins des signaux d’alerte pour les pouvoirs publics et les agences sanitaires.

Face aux interrogations de la société sur la dangerosité du bisphénol A, la Direction générale de la santé a sollicité l’Inserm pour une analyse de ses effets sur la fonction de reproduction. L’Inserm a réuni un groupe pluridisciplinaire d’experts composé d’épidémiologistes, de toxicologues, de chimistes, d’endocrinologues, de biologistes spécialistes de la reproduction, du développement et de la génétique moléculaire, afin de mener une analyse critique de la littérature scientifique internationale publiée sur ce sujet. A partir d’environ 300 articles, le groupe a rédigé un rapport consultable sur le site de l’Inserm. Ce rapport préliminaire s’inscrit dans une expertise collective évaluant plus généralement les effets d’un certain nombre de substances chimiques sur la reproduction et qui sera publiée à l’automne 2010.

Source

Bisphénol A : Effets sur la reproduction – Rapport préliminaire (accès au dossier)

INSERM

Crédit Photo Creative Commons by tiffanywashko

Articles sur le même sujet