lundi 5 décembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Pendant que maman travaille, les enfants grossissent

La lutte contre l’obésité infantile est affichée comme une priorité de nos sociétés. L’accès à une nourriture riche en graisses et en sucres, la publicité faites pour des aliments à la télévision, favorisent l’obésité infantile. D’autres facteurs sont probablement en jeux. Une étude menée en Angleterre a recherché les différents facteurs favorables à cette obésité. Elle met en évidence que l’absence de la mère, en particulier parce qu’elle travaille à plein temps, est prédictif de l’obésité des enfants.

L’étude a été menée chez 8500 adultes Anglais suivis depuis leur naissance, et qui en 1991 avaient un total de 1889 enfants âgés de 4 à 9 ans. Elle met en évidence que lorsque la mère travaille à plein temps, le risque d’obésité des enfants est accru. Ce n’est pas bien-sûr l’emploi à plein temps qui est en cause, mais les répercussion sur la vie familiale. La mère aurait, du fait de son travail, moins de temps à consacrer à la préparation des repas familiaux et le régime alimentaire serait donc moins sain.

Sur les 1889 enfants, 12% des garçons sont obèses ou en surcharge pondérale, contre seulement 8% de leur pères au même âge, et 18% des filles sont obèses contre seulement 11% de leurs mères au même âge.

Le poids actuel des parents et l’emploi à plein temps de la mère sont retrouvés comme deux facteurs prédictifs de l’obésité infantile. Le travail maternel à plein temps accroît de 48% le risque d’obésité des enfants par rapport aux enfants des femmes ne travaillant pas. L’obésité parentale multiplie entre 3 à 6 fois le risque pour un enfant d’être lui aussi obèse par rapport aux enfants de parents non obèses.

Au total, l’étude met en évidence que la fréquence de l’obésité à augmenté de 50% en une seule génération.

En général, les experts estiment que l’obésité est la conséquence d’un mélange de facteurs sociétaux, tels que le changement des habitudes alimentaires, la réduction de l’activité physique liée à l’utilisation des voitures et aux heures passées face à un écran : le changement des habitudes de travail peut donc également jouer un rôle.

Source

Changing Influences on Childhood Obesity: A Study of 2 Generations of the 1958 British Birth Cohort
Angela Pinot de Moira, Chris Power and Leah Li
American Journal of Epidemiology Advance Access originally published online on May 20, 2010

Crédit Photo Creative Commons msmail

Articles sur le même sujet