dimanche 25 septembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Même après traitement en station d’épuration, l’eau modifie le sexe des poissons

Les résultats de cette étude ont été dévoilé au 92 congrès de la Société d’Endocrinologie Américaine à San Diego. Certains produits chimiques tels que l’éthinylestradiol (oestrogène) sont capable de modifier le sexe des poissons et de transformer les poissons originellement mâles en femelles. Ces médicaments font partie de se que l’on appelle dorénavant les disrupteurs endocriniens ; ils sont capables de modifier les flux hormonaux chez les êtres vivants, hommes compris. Ils miment l’effet de l’oestrogène, l’hormone femelle, et empêche l’hormone mâle de produire ses effets.

Avec son équipe, le Professeur Norris a étudier des échantillons d’eau sortant d’une station d’épuration, l’eau normalement redevenue potable qui est ensuite distribuée en ville pour être bue par la population (ville de Boulder). Ils ont découvert dans l’eau plusieurs disrupteurs endocrieniens incluant des stéroïdes d’origine synthétique ou naturelle. Ces produits chimiques sont des résidus de pilule, excrétée par les femmes par voie urinaire, mélangés à des hormones naturelles. Les autres sources de disrupteurs endocriniens proviennent de produits cosmétiques, de shampoings ou de détergents. La quantité de disrupteurs endocriniens retrouvée dans l’eau potable suffit à expliquer le changement de sexe chez les poissons, affirme le Pr Norris. La preuve, il a suffit de 7 jours passés dans cette eau pour que toutes les caractéristiques mâles des poissons disparaissent.

Les résultats de cette étude ont provoqué une prise de conscience locale et des travaux ont été réalisés dans la station d’épuration concernant en particulier des changements de filtres. Malgré ces derniers, des disrupteurs endocriniens se retrouvent toujours dans l’eau potable, certes en moins grande quantité. Au cours des derniers tests réalisés, les poissons mâles perdaient leurs caractéristiques en 28 jours au lieu de 7.

Source

Chemicals remaining after wastewater treatment change the gender of fish

ENDO 2010: The 92nd Annual Meeting & Expo

Crédit photo Creative Commons by Ton Haex

Articles sur le même sujet