mercredi 28 septembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Les échangistes sont plus à risque de MST que les prostituées

Une équipe hollandaise ayant étudié des couples échangistes, a mis en évidence que leurs pratiques sexuelles les exposent à plus de risques de MST que les prostituées.

Les scientifiques ont analysé le nombre de patients venu consulter dans 3 cliniques spécialisées. Ils ont noté ceux qui déclaraient avair des pratiques échangistes dans le but de suivre le taux d’infections au sein de ce groupe. Au cours de la période d’étude, sur 9000 consultation, 12% avaient été demandées par une personne pratiquant l’échangisme. Leur âge moyen était de 43 ans.

Au total, les infections sexuellement transmissibles étaient plus fréquentes chez les plus jeunes, chez les hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes et chez les échangistes. 10% des infections à chlamydiae et 4% des gonorrhées, une infection liée aux gonocoques, ont été retrouvées chez les échangistes les plus âgées (>45 ans). A titre de comparaison, ces infections représentent 5% des infections retrouvées chez des femmes prostituées.

Les femmes échangistes ont également un taux plus important d’infections que les hommes échangistes. Les femmes échangistes de plus de 45 ans sont particulièrement vulnérables. Cette population est effectivement peu suivie médicalement à la différence d’autres groupes à risques d’infections sexuellement transmissibles tels que les homosexuels et les prostituées. Selon l’étude, on peut estimer qu’un échangiste sur 10 a une infection à chlamidia et 1/20 une infection à gonocoques. Ces infections ne sont pas toujours symptômatiques, les porteurs ignorant alors leur infection. Ce groupe à risque devrait être mieux identifié pour bénéficier d’un meilleur suivi médical.

On estime le nombre d’échangistes en France à 300 400 000 personnes. Ils pourraient être plusieurs millions à travers le monde.

Source

Older and swinging; need to identify hidden and emerging risk groups at STI clinics
Nicole H T M Dukers-Muijrers, Anne-Marie Niekamp1,Elfi E H G Brouwers, Christian J P A Hoebe
Sex Transm Infect doi:10.1136/sti.2009.041954

Crédit Photo Creative Commons by Abhishek Singh aka Bailoo

Articles sur le même sujet