mardi 27 septembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Un taux bas de vitamine D favorise les crises sévères chez l’enfant asthmatique

Les enfants asthmatiques qui ont des taux sanguin de vitamine D bas ont plus de risques de faire des crises d’asthme sévère que ceux qui ayant un taux élevé de vitamine D, suggère une étude qui a suivi 1023 enfants asthmatiques pendant 4 ans.

Au cours des 4 années de suivi, 38% des enfants ayant des taux de vitamine D insuffisants ont été hospitalisés aux urgences pour une crise d’asthme sévère contre 32% des enfants ayant des taux de vitamine D normaux : Cela correspond à un taux d’augmentation de 50% des crises lorsque tous les facteurs de risque sont pris en considération, sévérité de l’asthme, le poids, le niveau socio-économique familial

Le taux normal de vitamine D recommandé est définie par un taux de 25-hydroxyvitamine D à 75 nmol/l (30 ng/ml). Des taux inférieurs à 30 ng/ml peuvent être considérés comme insuffisants. C’est ce qui a été considéré dans cette étude.

Parmi les enfants recrutés 65% avaient des taux de vitamine D inférieurs à 30 ng/ml. La vitamine D joue un rôle apparaissant important mais encore mal compris, dans la régulation du système immunitaire, en particulier dans la réponse inflammatoire aux infections. La vitamine D pourrait aussi renforcer la réponse auto-immunitaire aux corticostéroiïdes, un des traitements utilisés dans l’asthme.

En France les Apports Nutritionnels Conseillés en 2001 pour la population adulte sont de 5 microgrammes (ou 200 UI). Pourtant aux Etats-Unis, ils sont de 400 UI déjà pour les enfants. Le taux recommandé en France serait ainsi largement insuffisant en particulier pour certaines populations à risque comme les sujets âgés (risque d’ostéoporose), les patient cancéreux, les sujets à peau foncée et le patients à risque de maladies cardiovasculaires. Il faudrait maitenant y rajouter les enfants asthmatiques. Le contrôle du taux de vitamine D est facile à réaliser et la supplémentation devra, en cas de carence, être médicamenteuse car les apports nutritionnels n’apportent que 10% de la vitamine D nécessaire à l’organisme.

Source

Serum vitamin D levels and severe asthma exacerbations in the Childhood Asthma Management Program study
John M. Brehm, abd, Brooke Schuemann, Anne L. Fuhlbrigge, Bruce W. Hollis Robert C. Strunk, Robert S. Zeiger, Scott T. Weiss, Augusto A. Litonjua
Journal of allergy and clinical immunology published online 10 June 2010.

Crédit Photo Creative Commons by liliazdad

Articles sur le même sujet