vendredi 30 septembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Allaiter 4 à 6 mois réduit les infections respiratoires et gastro-intestinales de bébé

L’objectif de cette étude Néerlandaise était d’évaluer le bénéfice de l’allaitement sur la réduction des infections respiratoires hautes (ORL) et basses (poumons), ainsi que sur la réduction des infections gastro-intestinales. En effet, depuis 2001, l’Organisation Mondiale de la Santé recommande que les enfants soient allaités au moins pendant 6 mois sans pour autant que les données scientifiques disponibles dans les pays industrialisés soient définitives.

Ls résultats de l’étude se basent sur un suivi de 4164 enfants. 88% des mères ont initié un allaitement. 29% des enfants ont été allaités moins de 4 mois, 25% de 4 à 6 mois et 34% durant 6 mois ou plus

40% des enfants ont eu une infection respiratoire haute, 8% une infection respiratoire basse, et 8% une infection gastrointestinale. Les enfants allaités jusqu’à 4 mois ou 4 à 6 mois n’ont pas eu moins de risque d’infection respiratoire haute ou basse ou gastrointestinale au cours des 6 premiers mois de vie, en comparaison avec les enfants n’ayant jamais été allaités.

En revanche, en comparaison avec les enfants n’ayant jamais été allaités, les enfants allaités plus de 6 mois bénéficiaient d’une réduction du risque de 38% des infections respiratoire hautes, d’une réduction du risque de 39% des infections respiratoires basses et d’une réduction de 35% des infections gastrointestinales.

De plus, après le 6 ème mois, entre 7 mois et 12 mois, les enfants allaités de 4 à 6 mois ou plus de 6 mois avaient un risque d’infections respiratoires basses diminué de 44% à 46% en comparaison avec les enfants n’ayant jamais été allaités.

Ainsi, un allaitement poursuivit pendant 6 mois a un effet protecteur sur le risque d’infections respiratoires et gastrointestinales pendant les 6 premiers mois de vie. Un allaitement poursuivi 4 mois ou plus réduit le risque des infections respiratoires basses entre 7 mois et 12 mois.

Tous ces résultats s’entendent pour un allaitement exclusif. Un allaitement partiel n’apporte pas ces bénéfices aux nourrissons. Ces résultats doivent favoriser la promotion de l’allaitement exclusif au mieux jusqu’à 6 mois au sein des pays industrialisés.

Source

Prolonged and Exclusive Breastfeeding Reduces the Risk of Infectious Diseases in Infancy
Liesbeth Duijts,Vincent W. V. Jaddoe, ,Albert Hofman, Henriëtte A. Moll
PEDIATRICS Vol. 126 No. 1 July 2010, pp. e18-e25 (doi:10.1542/peds.2008-3256)

Crédit Photo Creative Commons by RubyJi

Articles sur le même sujet