samedi 3 décembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Le cacao protège des maladies cardiovasculaires

Le cacao est un aliment riches en flavonoïdes qui comptent pour 10 % des composants de la poudre de cacao. Ce sont la catéchine et l’épicatéchine, ce qui lui confère une action antioxydante deux à quatre fois plus forte que celle du thé noir, du thé vert où du vin. Cette action antioxydante offre une action reconnue au nievau de l’endothélium des vaisseaux, les cellules de surface en contact avec le sang. Cet effet pourrait contribuer à des effets cardioprotecteurs. Si cet effet est important avec le chocolat noir, il est moindre avec le chocolat au lait, le lait inhibant l’absorption des flavonoïdes dans l’intestin.

Des médecins de l’université de Californie ont voulu évaluer son action chez des patients coronariens, donc à risque d’évènements cardiovasculaires, et recevant déjà le traitement médical recommandé par les guidelines américains. Un groupe a bénéficié pendant un mois d’une supplémentation en cacao riche en flavonoïdes (375 mg/j) alors qu’un second groupe recevait une supplémentation pauvre en favonoïdes (9mg/j).

L’effet bénéfique sur l’endothélium s’est révélé rapidement, la capacité de vasodilatation des vaisseaux s’étant améliorée de 47 % en un seul mois de traitement chez les patients recevant la supplémentation riche en flavonoïdes. par rapport à ceux recevant celle pauvre en flavonoïdes  Chez ces patients, les cellules angiogéniques circulant dans le sang ont également doublé. Ces cellules ont la capacité de réparer les vaisseaux altérés, contribuant à maintenir les fonctions vasculaires intactes. C’est justement cette altération des vaisseaux artériels qui est au commencement des maladies cardiovasculaires comme la maladie coronaire dont souffrent les patients inclus dans l’étude. Une étude publiée en 2005 dans la grande revue The New England Journal of Medecine a montré que cette augmentation des cellules angogéniques circulantes s’associe à une réduction de la mortalité cardiovasculaire.

La prise de 375 mg par jour d’une supplémentation riche en flavonoïdes a également conduit à une diminution de -4,2 mmHg de la pression artérielle systolique, un autre facteur de risque des évènements cardiovasculaires.

C’est la première fois qu’un composé naturel démontre un effet lbénéfique alors que les patients prennent déjà tous les médicaments recommandés. Cela a pu être mis en évidence sans que les patients n’expérimentent aucun effet secondaire.

Source

Improvement of Endothelial Function With Dietary Flavanols Is Associated With Mobilization of Circulating Angiogenic Cells in Patients With Coronary Artery Disease.
Christian Heiss, Sarah Jahn, Melanie Taylor, Wendy May Real, Franca S. Angeli, Maelene L. Wong, Nicolas Amabile, Megha Prasad, Tienush Rassaf, Javier I. Ottaviani, Shirley Mihardja, Carl L. Keen, Matthew L. Springer, Andrew Boyle, William Grossman, Stanton A. Glantz, Hagen Schroeter, and Yerem Yeghiazarians.
J Am. Coll. Cardiol, July 13, 2010; 56: 218-224

Crédit Photo Creative Commons by nifwlseirff

Articles sur le même sujet