mardi 6 décembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Un test sanguin pour détecter la dépression

Les tests sanguins sont des méthodes efficaces pour confirmer une infection ou une maladie. Ils sont très peu utilisés dans les pathologies psychiatriques. Cependant les développements et les avancées scientifiques permanents dans les domaines de la génétique autorisent dorénavant à penser que l’analyse des gènes extraits des cellules sanguines  ou encore la mesures de taux de protéines spécifiques liés à des taux d’ARN produits à partir d’ADN, pourraient permettre certains diagnostics tels que celui de la dépression.

Des scientifiques Néerlandais ont évalué le profil génétique sanguin de patients souffrant de dépression sévères et de patients sans aucune pathologie. Ils ont mis en &vidence des variations sur 7 gènes différents entre ces deux populations qui permettent de distinguer une populations saines d’une population dépressive. La sensibilité du test est de 76,9% et sa spécificité de 71,8%.

Si les psychiatres ont aujourd’hui des tests d’évaluation des patients leur permettant de poser un diagnostic. Le diagnostic sanguin pourra fournir des résultats avec moins de biais mais encore, espère les auteurs permettre de prédire l’efficacité d’un traitement,  ou encore de prédire un risque de récidive dépressive.

Certes, il est encore trop tôt pour que ce type d’approche soit généralisé mais la voie est dorénavant ouverte.

Source

Stimulated gene expression profiles as blood marker of major depressive disorders
Sabine Spijkera, Jeroen S. Van Zantenab, Simone De Jonga, Brenda W.J.H. Penninxbcd, Richard van Dyckb, Frans G. Zitmanc, Jan H. Smitb, Bauke Ylstrae, August B. Smita, Witte J.G. Hoogendijkab
Biological Psychiatry 2010; 68 (2) : 179

CRédit Photo Creative Commons by aldenchadwick

Articles sur le même sujet