dimanche 25 septembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Chapelle Sixtine : Une nouvelle image cachée révélée dans la peinture de Michel-Ange

Michelangelo Buonarroti (1475–1564) peintre de génie, avait une solide formation en anatomie acquise par la dissection de cadavres. De 1508 à 1512, Michel- Ange s’est consacré à la peinture de la chapelle sixtine au Vatican. Au cours de l’hiver 1511, Michel Ange a peint 4 fresques au niveau de la voute de la chapelle complétant 9 peintures illustrant la Génèse. Dans une des fresque, le quatrième panneau, la très célèbre « Création d’Adam », où Dieu effleure la main tendue d’Adam pour lui donner la vie, Michel-Ange a représenté Dieu dans ce que certain reconnaissent comme une représentation du cerveau humain formé par l’ellipse du manteau céleste. Cette hypothèse avait été posée en 1990 dans une précédente publication, par Frank Lynn Meshberger, un obstétricien de l’Indiana.

Un neurologiste et un anatomiste américain croient avoir détecté une nouvelle image neurologique cachée dans la peinture de Michel-Ange. Ils ont identifié une image du tronc cérébral dans la peinture “La séparation de la lumière des ténèbres”, le neuvième panneau. Le tronc cérébral est la partie anatomique complexe reliant le cerveau à la moelle épinière.

Alors que Michel-ange est reconnu pour peindre avc beaucoup de précision l’anatomie de ses modèles, le débat restait animé concernant la représentation de la gorge de Dieu dans cette peinture. Elle possède effectivement des particularités inédites jamais retrouvées sur d’autres peintures. La gorge apparaît bosselée et la barbe présente de curieuses circonvolutions autour de la mâchoire.

Pour analyser cette représentation, Rafael Tamargo,  professeur en neurochirurgie à la faculté de médecine Johns Hopkins à fait appel à un confrère également neurochirurgien mais aussi illustrateur médical, Ian Suk. Ils ont identifié que la gorge de Dieu pourrait représenter un tronc cérébral, selon une vue assez inhabituelle, mais cohérente pour quelqu’un ayant eu la possibilité d’étudier l’anatomie par la dissection.

Dans cette représentation, Dieu est habillé d’une tunique rouge moulant une structure tubulaire descendant le long du thorax puis de l’abdomen, une structure totalement absente de toute autre représentation de Dieu habillé d’une tunique rouge au sein des autres fresques. Cette structure tubulaire pourrait représenter la moelle épinière, prolongeant logiquement ce que le auteurs pensent être le tronc cérébral.

Ce serait donc une seconde représentation du système nerveux central ainsi camouflé par Michel-ange au sein de ses peintures. Les deux neurochirurgiens poursuivent la recherche de nouveaux éléments cachés dans les peintures de Michel-ange.

Source

Concealed Neuroanatomy in Michelangelo’s Separation of Light From Darkness in the Sistine Chapel
Ian Suk, Rafael J. Tamargo
Neurosurgery, 2010; 66 (5): 851

Articles sur le même sujet