samedi 3 décembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

L’heure et le jour de naissance créent-ils un risque pour le nouveau-né?

L’heure et le jour de naissance influencent-ils le risque de mort d’un nouveau-né ? Rien d’astrologique dans tout cela. L’objectif des chercheurs écossais était d’évaluer si un enfant naissant aux heures « ouvrées » des hôpitaux avaient plus de chance de survie qu’un enfant naissant en dehors de ces horaires…

Les hôpitaux pratiquant moins de 10 accouchements par an ont été exclus de l’étude car l’on sait que les risques pour l’enfant et la mère sont d’autant plus élevés que le centre pratique peu d’accouchements. Au total, les auteurs se sont donc basés sur 1 039 560 naissances « vivantes » correspondant à 95% des naissances survenues en Ecosses entre 1985 et 2004.

Les scientifiques ont recherché dans cette population, les décès de nourrissons pourtant né en vie, et non lié à une anomalie génétique ou à un problème d’immunisation rhésus.

Les horaires « ouvrés » considérés par les auteurs sont de 9 heures à 17 heures, du lundi au vendredi. Tout autre moment, y compris le week-end est considéré comme en dehors des horaires « ouvrés ».

Sur l’ensemble des naissance vivantes considérées, il y a eu 595 décès néonataux dont la moitié, 51%, par anoxie (asphyxie) au cours de l’accouchement. Le risque de décès néonatal est de 4,2/10 000 naissances au cours des horaires ouvrées et supérieur à tous les autres moments atteignant jusqu’à 5,7/10 000 naissances le week-end. L’augmentation du risque pour l’enfant s’explique en particulier par le risque d’anoxie qui s‘accroît de 70% passant de 1,7/10 000 à 3,1/10 000 en dehors des heures ouvrées.

Cet accroissement dramatique des anoxies en dehors des heures ouvrées compte pour 25% des morts de nourrissons en période néonatale. Cet effet peut-être expliqué par une réduction du nombre de médecins et d’infirmières, par une modification du profil de capacité de ces derniers, en particulier, la difficulté à trouver un médecin sénior à certaines périodes, ou encore la difficulté à trouver une salle de chirurgie obstétrique fonctionnelle avec son personnel en dehors des heures ouvrées.

Ainsi, améliorer le niveau de soin des accouchement en particulier en dehors des heures ouvrées pourrait permettre de réduire de manière importante la mortalité des nourrissons en période néonatale.

Source

Time of birth an risk of neonatal death at term : retrospective cohort study
Dharmintra Pasupathy, Angela M Wood, Jill P Pell, Michael Fleming, Gordon C S Smith
BMJ 2010;341:c3498

Crédit Photo Creative Commons by madaise

Articles sur le même sujet